Dimanche 23 novembre 2014

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Newsletter

ChargementChargement


Evaluation de la consommation de drogues dans 3 villes Canadiennes

Le principe de plus en plus utilisé pour évaluer réellement la consommation de drogue est d’aller en chercher les traces dans les égouts où finit la drogue après avoir été éliminée dans les urines des consommateurs. Il est estimé qu’environ 4,9% de la population mondiale des 15-64 ans utilise des substances illicite. Au Canada, il est estimé que 2,3% des 15-64 ans ont consommé de la cocaïne, que 1% ont consommé des amphétamines, et 1,3% de l’ecstasy. Pour avaliser ou mettre à jour cette estimation, une étude a été menée à partir des égouts de 3 grandes villes  canadiennes. L’étude a recherché les traces de MDMA, d’amphétamines, de métemphétamines, et de benzoylecgonine (métabolite de la cocaïne). Des prélèvements dans les eaux d’égout avaient lieu chaque jour afin d’évaluer la variation quotidienne de consommation. Le nom des trois villes ne sont pas cités dans l’article.

Les auteurs confirment que parmi les drogues recherchée, la drogue la plus utilisée dans ces grandes villes est la cocaïne et ceci pour les 3 villes analysées. Les mesures montrent que la consommation varie néanmoins en fonction des villes, de 8,1 doses de cocaïnes consommées par jour et pour 1000 habitants dans une des villes et jusqu’à 57 doses/ jour/1000 habitants le vendredi montrant une augmentation de la consommation durant les week-end. La consommation moyenne de cocaïne est de 16 doses/jour/1000 habitants.

La consommation de méthamphétamine varie dans la ville la plus consommatrice, de 4 à 10 doses par jour pour 1000 habitants,  Les valeurs moyennes de consommation d’amphétamines était de 1,8 doses par jour et pour 1000 habitants, de 4,5 doses/jour/1000 habitant pour la méthamphétamine et de 0,4 doses/jour/1000 habitants  pour le MDMA.

Les trois villes choisies, dont les noms ne sont pas révélées, sont très différentes en taille.

En terme de consommation, l’étude confirme les estimations premières avec une consommation de cocaïne par 1,57% des 15-64 ans, d’ecstasy par 1,3% et de méthamphétamine par 0,4%.

Source

Illicit drugs in Canadian municipal wastewater and estoimates of community drug use
Metcalfe C, Tindale K, Li H, Rodayan A, Yargeau V.
Environ Pollut. 2010 Jul 26. [Epub ahead of print]

Crédit Photo Creative Commons by Lester Public Library

Articles sur le même sujet