samedi 1 octobre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

H1N1 : l’OMS déclare la fin officielle de la “pandémie”

Selon une déclaration officielle de l’OMS, le monde est entrée en post-pandémie H1N1, un mot choisi pour déclarer la fin de ce qui fut appelé une “pandémie mondiale”. Au 1er aout 2010, 214 pays avaient confirmé des cas de grippe H1N1. Le virus grippal H1N1 a causé 18 449 morts, certes un chiffre impressionnant mais qui correspond cependant à 50% de ce que la grippe saisonnière cause comme décès dans les seules Etats-Unis chaque année.

Toute comme le passage en phase 6 dite “phase pandémique”, c’est le comité d’urgence de l’OMS, qui a recommandé cette phase “post-pandémique”. Rien dans le communiqué de l’OMS ne laisse transparaître le moindre regret ni reconnaissance d’une moindre erreur d’appréciation. La mobilisation mondiale qu’à créé le passage en phase pandémique à générer l’achat de milliards de dollars de vaccins et d’antiviraux qui n’ont jamais été utilisés et devront être détruits pour cause de péromption.

Concernant ces traitements, largement mis en causes au cours de la pandémie, l’OMS se montre rassurant : “Cette fois-ci, nous avons eu beaucoup de chance. Le virus n’a pas muté pendant la pandémie vers une forme plus mortelle. Il n’est pas apparu de résistance généralisée à l’oseltamivir. Le vaccin s’est avéré bien adapté aux virus en circulation et son innocuité s’est révélée excellente”.

Mis en cause entre autres par le British Medical Journal, L’OMS a toujours rejeté les accusations de conflit d’intérêt qui aurait pu exister parmi les membres du comité d’urgence comme il a toujours rejetté celle d’avoir provoqué des craintes injustifiées “Le 11 juin 2009, lorsque j’ai annoncé le début de la pandémie, j’ai appelé l’attention sur le fait que le nombre de décès dans le monde était faible et j’ai clairement déclaré que nous ne nous attendions pas à une augmentation soudaine et spectaculaire du nombre de cas graves ou mortels. Dans toutes ses appréciations de la pandémie, l’OMS a constamment rappelé que l’immense majorité des patients présentaient des symptômes bénins et se rétablissaient rapidement et pleinement, même en l’absence de traitement” a déclaré le Margaret Chan, Directreur général de l’OMS.

La définition de ce qu’est une pandémie reste au coeur de la polémique. Cette définition avait été modifiée en 2008 par l’OMS. “Au cas où ce Comité déciderait que la définition actuelle d’une pandémie et des phases conduisant à sa déclaration doit être revue dans un sens plus étroit ou d’une autre façon, nous nous féliciterons de cette recommandation et prendrons les mesures qui s’imposent” concluait Margaret Chan dans une réponse au British Medical Journal.

Source

H1N1: le monde est entré dans la période postpandémique

Lettre de l’Organisation mondiale de la Santé au BMJ

Crédit Photo Creative Commons by Robert Scoble

Articles sur le même sujet