samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

H1N1 : L’OMS livre les noms des scientifiques qui ont voté le passage en phase pandémique

Mercredi 11 août au matin, la directrice générale de L’OMS s’est résolue à publier la liste des experts du comité d’urgence qui le 11 juin 2009 avaient voté le début de la pandémie H1N1, une décision qui outre mettre les pays en ordre de bataille, activait l’ensemble des contrats signés entre les producteurs de vaccins et d’antiviraux et les gouvernements.

Margaret Chan, directrice de l’OMS,  s’était toujours interdite de révéler les noms de ces scientifiques de peur, selon elle, qu’ils ne subissent des pressions extérieures. De nombreuses publications de journaux médicaux et de rapports gouvernementaux ont critiqué le rôle et les décisions prises par l’OMS, laissant penser à un manque de clarté dans les relations liant certains membres du comité et un quelques industriels actifs sur le marché des vaccins et des antiviraux.

Cette liste comporte 15 noms. 5 d’entre eux ont déclaré avoir travaillé avec des industriels, chose normale pour un scientifique de haut niveau. Pour l’OMS, rien ne montre aucun conflit d’intérêt. Cependant devant les critiques de manque de transparence, une commission au sein de l’OMS cherche à analyser si ces liens ont pu favoriser le basculement du monde vers une « pandémie » déclarée. Voici la liste diffusée par l’OMS :

John Mackenzie, professeur de maladies infectieuses tropicales à l’université Curtin à Perth (Australie), aucun conflit d’intérêt à déclarer,

André Basse, conseiller à l’Ambassade du Sénégal à Paris, aucun conflit d’intérêt à déclarer,

Dr Lawson Ahadzie, ancien responsable du département de surveillance au ministère de la santé du Ghana (a quitté le comité en septembre 2009 pour devenir membre de l’OMS), aucun conflit d’intérêt à déclarer,

Dr Muhammad Akbar Chaudhry, professeur de médecine au Fatima Jinnah Medical College à Lahore (Pakistan), aucun conflit d’intérêt à déclarer,

Dr Supamit Chunssuttiwat, expert en contrôle des maladies au ministère de la santé publique de Thaïlande, aucun conflit d’intérêt à déclarer,

Dr Anthony Evans, responsable médical à l’Organisation internationale de l’aviation civile à Montréal (Canada), aucun conflit d’intérêt à déclarer,

Dr Fernando Otaiza, coordinateur du programme national sur le contrôle infectieux au ministère de la santé du Chili, aucun conflit d’intérêt à déclarer,

Dr Rogelio Pérez Padilla, directeur général de l’Institut national des maladies respiratoires Ismael Cosío Villegas à Mexico,aucun conflit d’intérêt à déclarer,

Dr Wing Hong Seto, du département de microbiologie au Queen Mary Hospital de Hong Kong, aucun conflit d’intérêt à déclarer,

Dr Masato Tashiro, directeur du département sur les maladies virales et le contrôle vaccinal à l’Institut national des maladies infectieuses à Tokyo, aucun conflit d’intérêt à déclarer,

Dr Claude Thibeault, consultant en médecine du travail pour l’aviation à Montréal, aucun conflit d’intérêt à déclarer,

Pr Arnold Monto, travail au département d’épidémiologie à l’université de Michigan à Ann Arbor (Etats-Unis).Il reconnaît une activité de consultant pour GlaxoSmithKline, Novartis, Roche, Baxter et Sanofi-Aventis, chacune pour un montant inférieur à 10.000 dollars. Son unité de recherche a reçu un don de Sanofi Pasteur pour un essai clinique conduit en 2007-08,

Dr Nancy Cox, directrice de la division grippe aux CDC à Atlanta (Etats-Unis). Son unité de recherche au CDC reçoit un soutien financier de la Fédération internationale des producteurs et des associations pharmaceutiques (IFPMA),

Dr John Wood, travail à la division de virologie au National Institute for Biological Standards and Control (NIBSC) à Herts (Royaume-Uni). Son unité de recherche a rempli des contrats de recherche pour Sanofi Pasteur, CSL, Novartis, Powdermed et l’IFPMA dans le domaine de la recherche et du développement de vaccins grippaux.

Pr Maria Zambon, travail à la Health Protection Agency à Londres. Le laboratoire de recherche du Pr Maria Zambon reçoit des fonds dans le cadre de contrats avec des producteurs de vaccins, comme Sanofi-Aventis, Novartis, CSL, Baxter et GSK,

Le conseiller auprès du comité d’urgence est le Pr Neil Morris Ferguson, est président de biologie mathématique au département d’épidémiologie infectieuse à l’Imperial College Faculty of Medicine de Londres. Il a été consultant pour Roche and GSK jusqu’en 2007, mais pour moins de 7.000 dollars au total en 2007.

Source

OMS : List of Members of, and Advisor to, the International Health Regulations (2005) Emergency Committee concerning Influenza Pandemic (H1N1) 2009

Crédit Photo Creative Commons by Swiveler

Articles sur le même sujet