mardi 27 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Tatouages, attention à l’hépatite C

Les personnes qui se font faire de nombreux tatouages sur le corps sont plus à risque de contracter une hépatite C ou d’autres maladies transmissibles par le sang selon une étude de l’université de Colombie Britannique (Canada).

Les chercheurs ont analysé 83 études réalisées dans 30 pays dont le Canada, l’Iran, le Brésil ou les Etats-Unis. Ils mettent en évidence que le risque de contamination par l’hépatite C est d’autant plus élevé que le nombre de tatouages est importants chez un individu. Les tatouage connaissent un regain d’intérêt et de plus e plus de monde se décide à franchir le pas. On stime que 38 % des américains de moins de 30 ans ont un tatouage.

Pendant un tatouage la peau est percée 80 à 150 fois par seconde, afin d’injecter les pigments colorants. L’instrument est donc en contact avec le sang. Si l’hygiène n’est pas irréprochable et que l’appareil n’est pas parfaitement stérilisé, alors le risque de contamination survient. En plus de l’hépatite C, le risque de transmission concerne le HIV, l’hépatite B, comme d’autres infections de types bactériennes ou fungiques.

L’analyse retrouve un risque multiplié presque par 3 de contrater l’hépatite C chez les personnes tatouées. Les scientifique retrouvent même un risque encore plus élevé multiplié par presque 6 chez ceux qui ne s’adonnent pas aux drogues injectables.  Au Canada, 12 à 25% des personnes incarcérés en prison ayant une hépatite C ont été contaminés lors de séances de tatouages.

Les scientifiques appellent à un meilleur contrôle du risque infectieux vérifié par des contrôles sanitaires.

Source

Tattooing and the risk of transmission of hepatitis C: a systematic review and meta-analysis
Siavash Jafari, Ray Copes, Souzan Baharlou, Mahyar Etminan, Jane Buxton
International Journal of Infectious Diseases, 2010; DOI

Crédit Photo Creative Commons by lestat1859

Articles sur le même sujet