samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

On peut maintenant identifier une tuberculose en moins de 2 heures

Un test très simple et rapide, est capable d’identifier positivement une  tuberculose dans 70% à 98% des cas. Il permet même de savoir si le bacille infectant est résistant à la rifampicine, un des antibiotique usuellement prescrit comme traitement. Le test, automatisé, utilise l’amplification de l’acide nucléique du germe et apporte une réponse en 90 minutes.

Avant cette avancée technologique et scientifique, le test le plus pratiqué était la recherche de germes de la tuberculose au microscope, une technique vieille de 125 ans et qui n’est pas très satisfaisante. Sinon, il fallait mettre en culture un prélèvement (salive, crachat, liquide pulmonaire) et attendre plusieurs semaines avant de savoir si cette culture était positive au germe de la tuberculose, le Mycobacterium Tuberculosis.

Les résultats, publiés dans la grande revue américaine, New England Journal of Medecine, ont été obtenu après avoir testé les crachats de 1462 patients recrutés dans plusieurs centres, à Lima (Pérou), Baku (Azerbaijan), Cape Town (Afrique du sud) et Bombay (Inde).

Cette avancée est très importante face a la recrudescence actuelle de tuberculose dans de nombreux pays et en particulier de tuberculose résistance à la rifampicine. Le projet est très regardé par l’Organisation Mondiale de la Santé qui voudrait évaluer ce test dans des zones rurales reculées, là où il sera vraiment utile. L’appareil coûte aujourd’hui environ 13 000 € auquel il faut rajouter 70 € par cartouche non réutilisable, cartouche dans laquelle est placé le prélèvement de crachat d’un patient pour être testé.

On estime qu’environ 10 millions d’êtres humains sont nouvellement infectés par la tuberculose chaque année dont un demi-million par une forme résistante aux antibiotiques, qui nécessite une prise en charge particulière et qui est souvent aggravée par une co-infection par le virus du sida, en particulier en Afrique.

Sur les 15 dernières années, 6 millions de personnes sont décédées de la tuberculose. Si ce test d’amplification est définitivement adopté et fait la preuve d’un rapport coût/efficacité élevé, il pourrait permettre de sauver 15 millions d’être humains d’ici à 2050.

Source

Rapid Molecular Detection of Tuberculosis and Rifampin Resistance
Catharina C. Boehme, M.D., Pamela Nabeta, M.D., Doris Hillemann, Ph.D., Mark P. Nicol, Ph.D., Shubhada Shenai, Ph.D., Fiorella Krapp, M.D., Jenny Allen, B.Tech., Rasim Tahirli, M.D., Robert Blakemore, B.S., Roxana Rustomjee, M.D., Ph.D., Ana Milovic, M.S., Martin Jones, Ph.D., Sean M. O’Brien, Ph.D., David H. Persing, M.D., Ph.D., Sabine Ruesch-Gerdes, M.D., Eduardo Gotuzzo, M.D., Camilla Rodrigues, M.D., David Alland, M.D., and Mark D. Perkins, M.D.

September 1, 2010 (10.1056/NEJMoa0907847)

Articles sur le même sujet