mercredi 28 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Un cocktail de multivitamines pour réduire le risque d’infarctus chez la femme

L’intérêt de la prise quotidienne de multivitamines reste controversé. Une étude suédoise menée chez des femmes semble démontrer un intérêt dans la prévention de maladies cardiovasculaires avec une réduction de 27% du risque d’infarctus du myocarde.

L’étude a inclus 31,671 femmes qui n’avaient aucun antécédent de maladies cardiaques ou vasculaires et 2262 femmes ayant de tels antécédents. Elles étaient âgées de 49 à 83 ans. Une partie consommaient un cocktail de vitamines quotidiennement :  vitamine A (0.9 mg), vitamine C (60 mg), vitamine D (5 µg), vitamine E (9 mg), thiamine (1.2 mg), riboflavine (1.4 mg), vitamine B-6 (1.8 mg), vitamin B-12 (3 µg), et acide folique (400 µg). Les patientes ont été suivies pendant environ 10 ans.

Au bout de 10,2 années de suivi, 932 infarctus du myocarde sont survenus chez les femmes sans antécédent de maladies cardiovasculaires et  269  dans le groupe des femmes ayant des antécédents de maladies cardiovasculaires.

Chez les femmes sans antécédent de maladies cardiovasculaires et consommant le cocktail de multivitamines, le risque d’avoir un infarctus a été réduit de 27% par rapport à celles n’en consommant pas. La prise de ces multivitamines sur une durée supérieure à 5 années était même associée avec une réduction de 41% du risque d’infarctus.

Chez les femmes qui avaient déjà des antécédents de maladies cardiovasculaires, la prise de multivitamines ne modifiait pas le pronostic.

Cette étude démontre qu’un cocktail particulier de vitamines pourrait prévenir en partie le risque d’infarctus chez les femmes sans antécédent cardiovasculaire et ceci d’autant plus que la prise est prolongée. D’autres études suivant de manière plus précise les dosages des différentes vitamines et la durée de leur consommation restent nécessaires pour confirmer ces résultats, indiquent les auteurs.

Source

Multivitamin use and the risk of myocardial infarction: a population-based cohort of Swedish women
Susanne Rautiainen, Agneta Åkesson, Emily B Levitan, Ralf Morgenstern, Murray A Mittleman, Alicja Wolk
Am J Clin Nutr (September 22, 2010). doi:10.3945/ajcn.2010.29371

Crédit Photo Creative Commons by Cayusa

Articles sur le même sujet