jeudi 29 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

La vitamine B12 pourrait jouer un rôle dans la prévention de la maladie d’Alzheimer

Des scientifiques Finlandais trouvent un lien entre le risque de survenue d’ue maladie d’Alzheimer et le taux de vitamine B12 active (holotranscobalamine).

Sur une durée de 7 années, les scientifiques ont mesuré les taux sanguins de l’homocystéine, un acide aminé associé à la vitamine B12, ainsi que de la partie active de la vitamine B12, l’holotranscobalamine, chez 271 patients volontaires, âgés de 65 à 79 ans et ne présentant pas de signe de maladie d’Alzheimer. Un taux élevé de vitamine B12 réduit le taux d’homocystéine, un composé déjà impliqué lorsqu’il est à dose élevé, dans le risque de survenue d’accidents vasculaires cérébraux.

Au bout des 7 années, 17 patients présentaient une maladie d’Alzheimer. L’analyse comparée des échantillons de sang entre ceux ayant développé la maladie et ceux ne l’ayant pas développé montre que chaque augmentation d’un picomol (unité de mesure) de la vitamine B12 active (holotranscobalamine) réduit le risque de maladie d’Alzheimer de 12%, et qu’en revanche, chaque augmentation d’homocystéine d’un picomol augmente le risque de maladie d’Alzheimer de 16%.

Favoriser un taux normal de vitamine B12 parait donc protecteur même si d’autres études restent nécessaires pour obtenir une preuve formelle. La vitamine B12 est retrouvée dans le poisson, les crustacés, le poulet et d’autres viandes.

Source

Homocysteine and holotranscobalamin and the risk of Alzheimer disease: A longitudinal study
B. Hooshmand, A. Solomon, I. Kåreholt, J. Leiviskä, M. Rusanen, S. Ahtiluoto, B. Winblad, T. Laatikainen, H. Soininen, and M. Kivipelto
Neurology, 2010; 75: 1408-1414

Crédit Photo Creative Commons by Leeds Museums and Galleries

Articles sur le même sujet