jeudi 29 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Quand bébé tousse (les nouvelles recommandations de l’AFSSAPS)

L’Afssaps a mené une réévaluation des médicaments destinés à traiter la toux chez l’enfant de moins de deux ans. Il convient donc de faire attention à toute automédication au sein des familles.

Les médicaments qui pouvaient être utiliser pour “fluidifier” les sécrétions bronchiques sont dorénavant contre indiquées chez l’enfant car ils risquent d’aggraver les symptômes : Sur 70 cas rapportés de complications respiratoires liées à une aggravation de l’encombrement bronchique, plus de la moitié sont survenus chez des nourrissons de moins de 1 an, en raison de leur faible capacité à tousser pour éliminer les sécrétions produites. Les mucolytiques, mucofluidifiants et l’Hélicidine® sont donc contre indiqués.

De même,  les antitussifs antihistaminiques H1 de première génération qui ont pour effet de bloquer le réflexe de toux semblent provoquer plus de risques qu’ils n’apportent de bénéfices à l’enfant. Ces médicaments ont été associés à des complications neuropsychiatriques comme des convulsions ou à des dépressions respiratoires lors de leur utilisation chez les enfants. Il existe en particulier, un risque de potentialisation de l’effet sédatif chez le nourrisson, qui pourrait être délétère en cas d’encombrement bronchique.

Par ailleurs, en raison du risque possible de convulsions, il vaut mieux éviter l’utilisation de suppositoires terpéniques base de camphre ou d’eucalyptol chez les enfants de moins de 30 mois, comme chez les enfants ayant des antécédents de convulsion fébrile ou de crise d’épilepsie quel que soit leur âge . Ces produits pourraient être prochainement contre-indiqués, l’AFSSAPS restant dans l’attente d’un avis Européen. Ce risque de convulsions a déjà conduit depuis 1996 à contre-indiquer les médicaments terpéniques appliqués sur la peau ou par le nez, chez les enfants de moins de 30 mois ainsi que chez les enfants ayant des antécédents de convulsion fébrile quel que soit leur âge.

Il faut avant tout préconiser les mesures hygiéno-diététiques :

  • Il faut nettoyer régulièrement le nez plusieurs fois par jour à l’aide d’un sérum physiologique en cas d’encombrement nasal : ce geste se fait lorsque le bébé est allongé, la tête légèrement surélevée et  mise sur le côté. Le serum est délicatement instillé dans la narine la plus haute, permettant au liquide de ressortir par l’autre narine. Bébé est ensuite changé de côté pour laver la seconde narine.
  • Ne pas fumer au domicile y compris dans une autre pièce que celle où dort le nourrisson,
  • Bien faire boire bébé et limiter de la température de la chambre à 19-20°C,
  • Ne donnez aucun traitement médicamenteux sans avis médical

Pour en savoir plus, l’AFSSAPS propose une plaquette d’information intitulée ” Bébé tousse?” application/pdf (333 ko), ainsi que des réponses aux questions que l’on peut se poser dans ce cas Questions/Réponses application/pdf (101 ko),

Vérifier la liste des médicaments nouvellement contre-indiqués par l’AFFSAPS

Source

Nouvelles modalités de prise en charge de la toux chez le nourrisson (enfant de moins de 2 ans) – Point d’information
Affsaps 28/10/2010

Prise en charge de la toux aiguë chez le nourrisson de moins de deux ans (27/10/2010) application/pdf (144 ko)

Articles sur le même sujet