mardi 27 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Régime et exercice physique permettent une perte de poids de 10% même dans l’obésité sévère

Face à l’épidémie d’obésité et en particulier de l’obésité sévère, l’option de la chirurgie bariatrique, réduisant le volume de l’estomac, est efficace et provoque une perte de poids et une réduction de la morbidité en particulier du risque de diabète. Pourtant cette option reste marginale puisque seulement 1% des patients en bénéficient. cette option ne peut donc devenir une solution globale. Il est démontré qu’une réduction de poids modeste de 5% à 10% apporte déjà des bénéfices cliniques très importants. toutefois peut d’étude ont été menée pour valider ectte assertion chez les patients présentant une obésité sévère. C’était le but de cette étude.

Les médecins ont suivi pendant une année les effets d’une amélioration du mode de vie combinée avec la mise en place d’un programme d’exercice physique. Un premier groupe débutait l’exercice physique d’emblée et le second seulement à partir du sixième mois. Les patients participants à l’étude avaient entre 30 et 55 ans et un indice de masse corporel compris entre 35 et 39,9.

Le nombre de calories ingérées quotidiennement à été réduit entre 1200 et 2100 kcal en fonction du poids initial répartis en 50 à 55% de sucres, 20 à 30% de graisses et 20 à 25% de protéines. L’activté physique facilement reproductible consistait en 60 minutes de marche 5 fois par semaine qui pouvaient être réalisées en séquences de 10 minutes au cours de la journée au choix du patient. Cela représente 10 000 pas par jour calculés avec un podomètre.

En 1 an, les deux groupes ont perdu du poids. A 6 mois, le premier groupe avait perdu 10,9 kg et le second 8,2 kg, et la baisse s’est poursuivie jusqu’à 12,1 kg et 9,9 kg respectivement à 1 an. Tous les patients ont eu une réduction de la graisse abdominale et du tour de hanche. D’autres bénéfices se sont ajoutés. La pression artérielle de tous les patients a diminuée. Les enzymes hépatiques se sont abaissées. L’insulinorésitance, un marqueur de trouble du métabolisme du sucre pouvant mener au diabète était également améliorée.

Cette étude démontre que la mise en place d’un régime permet une baisse d’environ 10% du poids initial au cours d’une obésité sévère. 10% des patients ont même perdu plus de 20% de leur poids initial. Ajouter une activité physique améliore encore la perte de poids et ce d’autant plus qu’elle est couplée tôt au régime. Les systèmes de protection sociale devraient favoriser la mise en place de telles interventions chez les patients obèses.

Source

Effects of Diet and Physical Activity Interventions onWeight Loss andCardiometabolic Risk Factors in Severely Obese Adults A Randomized Trial
Bret H. Goodpaster, PhD; James P. DeLany, PhD; Amy D. Otto, PhD; Lewis Kuller, MD; Jerry Vockley, MD, PhD; Jeannette E. South-Paul, MD; Stephen B. Thomas, PhD; Jolene Brown, MD; Kathleen McTigue, MD, MS, MPH; Kazanna C. Hames, MS; Wei Lang, PhD; John M. Jakicic, PhD
JAMA. Published online October 9, 2010. doi:10.1001/jama.2010.1505

Crédit Photo Creative Commons by Malingering

Articles sur le même sujet