lundi 5 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Les boissons énergétiques à la caféine conduisent les ados vers l’alcoolisme chronique

Les boissons énergétiques très en vogue dans les soirées et discothèques, riches en caféine,  et en autres composants parfois variables en fonction des pays, sont sensées permettre de “tenir” plus longtemps. Elles sont de plus en plus fréquemment consommées par des adolescents et les jeunes adultes. Des études précédentes avaient mis en évidence que ces boissons autorisaient surtout une consommation plus importante d’alcool en retardant les effets de l’alcool et provoquaient les conséquences classiques de l’alcoolisation en particulier chez les lycéens. Cette nouvelle étude a voulu évaluer le risque d’alcoolisme chronique lié à la consommation de ces boissons dites “énergétiques”.

1097 étudiants ont accepté de participer à l’étude. Leur consommation de boisson énergétique puis leur dépendance à l’alcool ont été évaluées. 51,3%  ayant consommé des boissons énergétiques entre 1 fois et 51 fois au cours de l’année écoulée, ont été classés parmi les petits consommateurs de boissons énergétiques et 10%, qui en avaient consommé 52 fois ou plus comme de gros consommateurs. Les autres n’en buvaient pas.

En comparaison avec les “petits” consommateurs de boissons énergétiques, ls “gros” consommateurs boivent plus fréquemment de l’alcool, 146 jours/an contre 103 jours/an et en plus grande quantité, 6 verres d’alcool contre 4,5 verres.
Les “gros” consommateurs de boissons énergétiques à la caféine sont tombés beaucoup plus souvent sous la dépendance de l’alcool. Ils ont un risque multiplié par 2,4 de devenir alcoolique chronique en comparaison à des non buveurs de boisson énergétique et un risque multiplié par 1,9 par rapports aux “petits” consommateurs de boissons énergétiques. Ce risque reste permanent même en tenant compte d’autres contexte pouvant faciliter l’alcoolisme chronique comme la dépression, les fraternités étudiantes, un alcoolisme parental, les problèmes scolaires…
Ainsi cette étude confirme qu’en plus de favoriser l’ingestion d’une quantité maximale d’alccol en aiguë, la consommation régulière de boissons énergétiques à la caféine est associée très fortement à un risque d’alcoolisme chronique, au sein d’une population jeune.

Plusieurs fabriquants de boissons caféinées ont mis en vente aux Etat-Unis leur boissons combinées avec de l’alcool à 12°. Mercredi 17 novembre, la  Food and Drug Administration a adressé un courrier demandant la suspension de la vente de ces produits sous 15 jours à 4 fabriquants. Selon la FDA, ces boissons mettent en danger la vie des consommateurs.

Leur marketing agressif est également remis en question par la commission fédérale du commerce américain, qui explique qu’il pourrait violer certaines loies fédérales. Un Senateur américain, Charles E. Schumer a d’ailleurs demandé une enquète afin de déterminer si ces boissons sucrées au goût de fruits n’aurait pas comme cible les mineurs.

Un des fabriquants de boisson, Four Loko, est particulièrement visé après que 2 étudiants aient été hospitalisés pour un coma éthylique, et que plusieurs décès soient imputés à la boisson qu’il commercialise, une boisson extrêmement riche en caféine.

Ces boissons caféinées (sans ajout d’alcool) sont en vente libre en France et participent à de nombreux sponsoring d’évènements sportifs, de groupe de rock ou de pin-up sexy. Certaines possèdent écurie de Formule 1, équipe de football,  de hockey sur glace, de moto, bref des attraction plébiscités par les plus jeunes, mais pas seulement…

Source

Energy Drink Consumption and Increased Risk for Alcohol Dependence. Alcoholism: Clinical and Experimental Research
Amelia M. Arria, Kimberly M. Caldeira, Sarah J. Kasperski, Kathryn B. Vincent, Roland R. Griffiths, Kevin E. O’Grady. , 2010; DOI: 10.1111/j.1530-0277.2010.01352.x

Lien IRBMS : Danger des boissons énergétiques

Lien site Monster Energy

Articles sur le même sujet