dimanche 4 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

40 ans après, la bombe de Nagasaki faisait encore tomber des hommes

Les survivants de l’explosion atomique de Nagasaki continue à subir les conséquences des radiations montre une étude Japonaise. Les chercheurs qui ont suivi un groupe de survivants entre 1985 et 2004 retrouvent que des années après, ceux qui ont subi de faibles irradiations liés à l’explosion et à ses retombées, ont un risque multiplié par huit de déclencher un syndrome myélodysplasique.

Les scientifiques se sont concentré sur les syndromes myélodysplasiques, au cours desquels, les cellules altérées de la moelle osseuse ne peuvent se développer normalement. Parmi 86 271 survivants, âgés de 40 à 60 ans, 198 ont développé un syndrome myélodysplasique, capable de provoquer une leucémie. Cela fait un taux de survenue de 12 cas pour 100 000 survivants. Même si ce taux reste bas, c’est un risque 8 fois supérieur à celui de patients non irradiés, montrant que même de faibles doses de radiations peuvent entrainer dune altération des cellules de la moelle. Les chercheurs montrent que le risque augmente de 70 à 88% pour chaque kilomètre se rapprochant du lieu de l’explosion de la bombe. Le risque de survenue était d’autant plus important que les individus étaient jeunes au moment de l’exposition.

Cette étude montre que même des doses considérées comme faibles peuvent à terme, entrainer une atteinte de la moelle, une démonstration importante alors que les doses d’irradiations provoquées par les appareils de radiologies et les scanners corporels installés dans les aéroport, font actuellement l’objet d’un débat animé, sur leurs possibles effets secondaires.

Source

Risk of Myelodysplastic Syndromes in People Exposed to Ionizing Radiation: A Retrospective Cohort Study of Nagasaki Atomic Bomb Survivors
Masako Iwanaga, Wan-Ling Hsu,Midori Soda,Yumi Takasaki,Masayuki Tawara,Tatsuro Joh,Tatsuhiko Amenomori,Masaomi Yamamura,Yoshiharu Yoshida,Takashi Koba,Yasushi Miyazaki,Tatsuki Matsuo,Dale L. Preston,Akihiko Suyaa,Kazunori Kodama, Masao Tomonaga
Journal Of Clinical Oncology Published online before printDecember 13, 2010

Photo Yosuke Yamahata, qui a commencé à photographier les conséquences de la bombe le lendemain de l’explosion

Articles sur le même sujet