Mercredi 26 novembre 2014

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Newsletter

ChargementChargement


Grippe H1N1, l’Angleterre s’affole: la moitié des cas sévères n’avaient pas d’antécédent médicaux

La peur d’une nouvelle crise grippale ressurgit en angleterre alors que le Professeur Dame Sally Davie, à la tête du NHS (National Health System) a écrit un courrier à tous les médecins pour les alerter d’une augmentation majeure du nombre de patients admis en soins intensifs à la suite de défaillance pulmonaire.

Selon ce courrier, ces hospitalisations en soins intensifs sont plus élevées qu’attendus. Et si la moitié des patients hospitalisés e sin intensifs avaient d’autres pathologies qui peuvent expliquer l’aggravation de leur grippe, l’autre moitié en revanche n’avait précédemment aucune pathologie. Cette importance de patients sans comorbiditées est inhabituel a expliqué un porte parole de ministère de la santé, en précisant que toute personne présentant les symptômes de la grippe devait rencontrer rapidement son médecin.

A l’heure actuelle, si le nombre de consultations n’est pas plus élevé qu’attendu, leur nombre a cependant doublé sur les 7 derniers jours. Le nombre de décès lié à la grippe atteint dorénavant 17 cas, incluant 6 enfants. 14 sont liés à la grippe avec certitude, aucun n’était vacciné. Dans la lettre envoyée aux médecins, le Professeur Dame Sally Davie explique que les femmes enceintes, les jeunes adultes et les personnes en surpoids sont parmi les plus sévèrement atteints.

Les médecins s’inquiètent que les personnes âgées, qui ont été moins atteints l’année dernière par la grippe H1N1, ne soit pas protégés cette année contre les autres types de virus. Le taux de vaccination est inférieur de 2% à celui de l’année précédente, et inférieur de 6% chez les autres groupes à risque. Dans certaines parties du pays, les pharmaciens et les hôpitaux se plaignent d’une rupture de stock d’antirétroviraux.

L’article du Telegraph rapporte le cas d’une femme enceinte  âgée de 25 ans, et mère de 4 enfants, placée la nuit dernière dans le coma pour la sauver ainsi que son enfant, à l’hôpital de Nottingham. Elle n’était pas vaccinée contre la grippe. Quatre autres femmes enceintes ont été hospitalisées en soin intensif en Angleterre et une en Ecosse

Le porte parole du ministère de la santé explique encore que les médecins généralistes vont contacter leurs patients à risque afin de leur demander de se vacciner de manière urgente.

Source

Anyone who did not know if they were in such a group should contact their GP, he said.

Swine flu: half of worst afflicted were previously in good health
The Telegraph
Dimanche 19 décembre 2010

Vulnerable urged to have swine flu vaccine
NHS

Crédit Photo Creative Commons by bobcat rock

Articles sur le même sujet