lundi 5 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

25% des patients âgés arrêtent leur antidépresseur suite à un effet secondaire

Plus de la moitié des patients âgés à qui est prescrit un antidépresseur pour la première fois, prenaient auparavant déjà, un médicament capable d’interagir avec cet antidépresseur et de causer des effets secondaires, révèle une étude publiée dans la revue de l’association américaine pour la psychiatrie du sujet âgé (American Association for Geriatric Psychiatry).

L’objectif de cette étude était d’évaluer l’importance des effets secondaires et des interactions médicamenteuses survenant chez les patients âgés prenant des antidépresseurs pour la première fois.

Les 39 512 patients inclus dans l’étude étaient âgés de 65 ans ou plus. Ils étaient traités par un antidépresseur pour dépression pour la première fois. La prescription de médicaments capables d’interagir avec l’antidépresseur était identifiée lors du début du traitement puis pendant l’année suivant la mise sous traitement.

Douze effets secondaires sont fréquemment identifiés dans le mois qui suit la mise sous traitement. Les plus fréquents étaient l’insomnie, et la somnolence, survenues chez 1 028 (2.6 %) des patients, et les vertiges apparus chez 416 patients (1,1 %).

Parmi les 39 512 patients qui se sont vus prescrire et délivrer un antidépresseur, 25,4% avaient une contre-indication formelle ou une interaction majeure à cette prescription, 36,1% avaient une interaction modérée, et 38,5% un interaction modérée. La présence d’une contre-indication ou d’une interaction majeure accroit la probabilité d’un changement d’antidépresseur de 19,5%.

La présence d’un effet secondaire accroit la probabilité de changement d’antidépresseur de 4,7% (de 16,5% sans effet secondaire à 21,7% avec un effet secondaire). 25% des patients arrêtent totalement leur traitement à la suite de la survenue d’un effet secondaire.

Ainsi, bien que les antidépresseurs aient démontré leur intérêt chez les patients âgés, cette étude met en évidence la complexité de la prescription des antidépresseurs et la nécessité pour le cliniciens  et les pharmaciens délivrant la prescription d’évaluer sérieusement le risque d’interactions médicamenteuse et de contre-indications.

Source

Antidepressant Use in Geriatric Populations: The Burden of Side Effects and Interactions and Their Impact on Adherence and Costs
American Association for Geriatric Psychiatry

Crédit Photo Creative Commons by moggierocket

Articles sur le même sujet