dimanche 25 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Les deux médecins qui ont guéri un patient du sida vont tenter de récidiver

Une équipe de scientifiques allemands avait publié en 2009 le cas d’un patient sidéen traité pour une leucémie et “involontairement” guéri du sida, par la mise en oeuvre du traitement de la leucémie, impliquant non seulement une destruction totale de ses globules blancs suivi d’une greffe de moelle d’un donneur compatible. 3 ans après le traitement, en 2010, le patient restait séronégatif pour le VIH.

Selon un lettre publiée dans la revue médicale Aids, cette équipe de scientifiques allemands, ne souhaite pas en rester là, une option allant à l’encontre de la majorité des opinions exprimées par les spécialistes après la publication du cas du premier patient. Car non seulement le traitement est lourd, avec un risque de mortalité de 30% mais aussi coûteux et inadapté pour les 33 millions de personnes souffrant du sida à travers le monde. Par ailleurs, outre les critères classiques d’histocompatibilité, les médecins avaient trouvé un donneur ayant le génotype CCR5 delta32 (CCR5-/-), connu pour protéger de l’infection par le VIH.

Les docteurs Gero Hütter et Eckhard Thiel, les médecins du premier patient guéri du sida appellent à reproduire l’expérience chez un deuxième candidat, lui aussi atteint d’une leucémie. D’autres patients malades du sida et atteints d’une leucémie, huit au total (5 en Allemagne, 1 en Suisse, 1 en Israël et 1 en Irlande) ont fait l’objet d’une recherche de moelle osseuse CCR5 delta32 (CCR5-/-) qui n’a pour l’instant pas abouti.

Selon les auteurs, 75% des patients en attente d’une greffe trouvent au final au moins un donneur histocompatible : la prévalence du génotype CCR5-/- est de 1% à 3% dans la population européenne.

Si la greffe de moelle osseuse CCR5-/- semble difficilement généralisable aux patients contaminés par le virus VIH et non touchés par une leucémie, les deux médecins allemands concluent sur le futur intérêt potentiel de la thérapie génique.

Source

Allogeneic transplantation of CCR5-deficient progenitor cells in a patient with HIV infection: an update after 3 years and the search for patient no. 2
Hütter Gero; Thiel Eckhard
Aids, vol.25, n°2, p273-274

Articles sur le même sujet