samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Accidents de la route : l’obésité accroît la mortalité

Les personnes obèses et en surpoids font déjà face à de nombreux risques sanitaires surajoutés comme les maladies cardiovasculaires, le diabète, ou les accidents vasculaires cérébraux. Il faut dorénavant ajouter à cette liste un risque accru de décès au cours d’un accident grave de la route. Selon une nouvelle étude publiée dans la revue American Journal of Emergency Medicine, une personne modérément obèse doit faire face à un risque accru de +21% de décéder au cours d’un choc violent en voiture en comparaison avec une personne non obèse, et ce risque monte à +56% pour une personne présentant une obésité morbide (IMC>40).

“La sévérité d’un accident de voiture dépend de complexes interactions entre de multiples facteurs biomécaniques, incluant la vitesse de décélération à l’impact, l’utilisation d’une ceinture de sécurité, l’existence d’airbags, le type de véhicule, le poids et le type d’impact (frontal, latéral..)” explique un des auteurs de l’article, “mais l’effet du poids sur les séquelles corporelles liées à l’accident n’a jamais été évalué par les bases de données”.

“Les mannequins utilisés au cours des crash tests ont permis de sauver des vies en montrant comment un corps humain régissait lors d’un impact, mais ils n’apportent que des informations correspondant à des individus de taille et de poids normaux. Créer des mannequins représentant des patients obèses permettrait de mieux comprendre comment il est nécessaire d’adapter les véhicules” explique l’auteur de l’article, le docteur Dietrich Jehle, “il faudrait par exemple améliorer la capacité d’ajustement et de recul des sièges, et construire des véhicules qui possèdent plus d’espace entre les sièges et la colonne de direction'”. Faire des test avec des mannequins correspondant à des individus ayant un IMC supérieur à 25 apporterait une sécurité supplémentaire à presque 30% de la population.

Pour leur étude réalisée au Etats-Unis, les auteurs ont répertoriés les accidents sévères ayant impliqué 2 véhicules (hors camions) entre 2000 et 2005. 155 584 accidents correspondaient aux critères d’un accident grave. Les conducteurs ont été classé en fonction de leur Indice de Masse Corporelle, en  différentes catégories : en sous-poids, normal, surpoids, faiblement obèse, moyennement obèse et obèsité morbide.

Le risque est identique pour les hommes et les femmes obèses.

Nul doute que ce critère du poids entrera prochainement en ligne de compte dans le calcul du coût d’une assurance automobile.

Source

Influence of obesity on mortality of drivers in severe motor vehicle crashs
Dietrich Jehle, Seth Gemme, Christopher Jehle
The American Journal of Emergency Medicine, 2010;

CRédit Photo CReative Commons by Volvo Car SA

Articles sur le même sujet