samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Le seuil épidémique de grippe est atteint en France et en Belgique, les femmes enceintes et les patients obèses doivent se faire vacciner

La Belgique et la France viennent de dépasser, au cours de la semaine du 20 au 26 décembre 2010, le seuil épidémique pour la grippe : C’est logiquement le nord de la France qui est le plus touché. Le nombre des consultations pour grippe (données conjointes du réseau des Grog et Sentinelles) est de 286/100 000 habitants en nette augmentation par rapport aux semaines précédentes. Les 3 virus présents dans le vaccin actuellement en pharmacie sont bien présents, en particulier le virus A(H1N1) et le virus B. 5 patients seraient décédés du virus H1N1 en France dont plusieurs sans facteurs de risque particulier. Il est encore temps de se vacciner. Une vaccination contre le H1N1 faite l’an dernier ne peut pas être considérée comme immunisante.

Parmi les virus isolés dans la population Françaises,

– 48% sont des virus grippaux de type A : 28% A(H1N1)v, 14% A(H3N2) et 6% A non sous-typés,

– 51% sont des virus grippaux de type B,

– 1% sont des virus grippaux de type C.

Les CNR ont caractérisé antigéniquement 98 virus depuis le début de la surveillance retrouvant 20 virus A(H1N1)v, 21 virus A(H3N2) et 57 virus B, tous apparentés aux souches vaccinales, sauf 1 virus B de lignage Yamagata. Les virus A(H1N1)v sont sensibles aux antiviraux inhibiteurs de la neuraminidase.

le réseau de services de réanimation a signalé 15 cas graves dont 8 étaient liés au virus A(H1N1), 1 au virus A(H3N2), 2 au virus B, 3 étaient en attente de typage et 1 cas n’a pas été confirmé.

Six personnes n’avaient pas de facteur de risque connu. Un patient était vacciné. Une personne est décédée : elle n’avait pas de facteur de risque.

En parallèle de ce système de surveillance, 10 autres cas graves ont été spontanément signalés (9 liés au virus A(H1N1)) dont 5 décès (4 lié au virus A(H1N1)). Parmi les 5 décès, 2 avaient des facteurs de risque, 2 n’en avaient pas et l’information est inconnue pour un patient. Les infections liées au H1N1, notamment quand elles entraînent un décès, semblent plus facilement signalées, ce qui rend l’interprétation de ces données difficiles .

Aujourd’hui, Le Haut conseil de la santé publique (HCSP) a recommandé la vaccination rapide contre la grippe des femmes enceintes et des patients obèses (IMC supérieur ou égal à 30 kg/m2), deux population à risque pour le virus H1N1

Selon les données compilée en provenance non seulement la France métropolitaine mais aussi de la Réunion, d’Australie, de Nouvelle-Zélande, du Royaume-Uni et en.

Ainsi, en particulier en France métropolitaine, sur les 25 cas graves ayant nécessité une hospitalisation en réanimation, 17 étaient liés au virus A(H1N1) et parmi eux deux femmes enceintes et quatre patients obèses.

Source

INVS Bulletin épidémiologique grippe. Point au 29 décembre 2010

Articles sur le même sujet