lundi 26 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Une cible potentielle identifiée pour lutter contre les prions

Des scientifiques de l’université du Kentuky ont mis en évidence que le plasminogène, une protéine synthétisée par le corps pour dissoudre les caillots de sang, accélère la progression des maladies à prion telle que la maladie de Creutzfeldt-Jakob, une pathologie détruisant le cerveau en moins d’un an.

“Les prions sont l’un des mystères biologiques les plus intéresant mais aussi les plus mortels” explique l’éditeur en chef de la revue FASEB qui publie l’étude, “Ce ne sont ni des virus, ni des bactéries, mais ils tuent tout autant. En montrant comment les prions utilse un de nos système de défense contre les caillots vaculaires, cette étude nous montre une nouvelle cible potentielle contre les prions”.

Les maladies à prions sont caractérisées par un certain nombre de protéines modifiées qui apparaissent dans le cerveau. Les formes normales de ces prions siègent à la surface de nombreux types celllulaires, incluant les cellules cérébrales. Mais les scientifiques ne comprennent pas encore à quoi servent ces protéines. Ils pensent que ces prions qui s’amassent dans le tissu cérébral, provoquent les effets neurologiques destructeurs de la maladie. Mais personne ne sait encore pourquoi un protéine normale change de forme pour devenir un prion.

Les scientifiques de luniversité du Kentuky, en comparant l’évolution de lignées de cellules contaminées par des prions, que la présence de plasminogène stimule la capacité de conversion et la multiplication des prions. Si la structure du plaminogène est modifiée, l’action de stimulation cesse.

Ces résultats démontrent que le plasminogène, en stimulant le processus de conversion, est la première protéine “complice” qui renforce l’hypothèse du mécanisme de propagation du prion.

Source

Plasminogen stimulates propagation of protease-resistant prion protein in vitro
Charles E. MaysChongsuk Ryou
The FASEB Journalvol. 24 no. 12 5102-5112

Researchers Identify Drug Target for Prion Diseases, Including “Mad Cow”

Articles sur le même sujet