samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Les médecins tchèques démissionnent en masse

Le ministre de la santé tchèque a admis que son gouvernement pourrait être obligé d’utiliser des fonds de réserve pour que les hôpitaux du pays continuent de fonctionner, alors que des milliers de médecins commencent à donner leur démission. Au début de l’année 2010, les médecins ont réclamé une réforme de la santé et un triplement des salaire, menaçant de démissionner si leurs réclamations n’étaient pas satisfaites.

Mais rien n’ayant été fait par le gouvernement, 3800 médecins ont aujourd’hui déjà posé leur démission. Certains hôpitaux vont perdre près de 70% de leurs médecins. Voilà 20 ans que les gouvernement successifs prommettent une réforme de la santé. Les médecins Tchèques ont accepté de poursuivre leur travail dans des conditions déplorables attendant la mise en oeuvre des promesses politiques. Mais rien n’est venu. Le salaire d’un jeune médecin est de 650 euros par mois quand le salaire moyen, en tchéquie, est de 900 euros. Ils peuvent espérer atteindre 1700 euros en fin de carrière.
Que vont faire ces médecins démissionnaires? La plupart projette de partir dans d’autres pays Européens; 250 ont déjà franchi le pas. Ils trouvent facilement un emploi en allemagne ou en autriche. Un institut de langue tchèque dit avoir une augmentation de 30% des demandes de cours, il ests obligatoire de parler l’allemand pour obtenir un poste en allemagne.

Avant même cette vague de démission, il manquait déjà des internistes, des chirurgiens, et des anesthésistes-réanimateurs dans les hôpitaux.

Le ministre de la santé explique qu’il reste pourtant confiant. Il espère que les démissionnaires vont revenir travailler une fois le mouvement de protestation achevé. Pourtant les syndicats n’ont plus le choix. Le ministre de la santé aurait avoué qu’il se soumettrait si 7000 médecins démissionnaient. La confiance semble dorénavant rompue.

Source

Czech doctors resign en masse
Ed Holt
The Lancet, Volume 377, Issue 9760, Pages 111 – 112, 8 January 2011

Crédit Photo Creative Commons by Martin Ujlaki

Articles sur le même sujet