samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

La proximité d’un grand axe routier augmente de 50% le risque de prématurité avant 37 semaines

La planète médiatique s’est émue récemment d’une étude Danoise prétendant qu’il pouvait exister un risque de prématurité lié à l’aspartame. Docbuzz avait pour vous analysé cette étude. Il s’est effectivement avéré depuis, comme Docbuzz l’avait suggéré, que cette étude ne permettait pas de conclure à un tel risque, comme l’à d’ailleurs récemment exprimé l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (ANSES). Une nouvelle étude montrant un risque de prématurité lié à la proximité d’un axe routier polluant n’a pas eu le même écho médiatique bien que le risque mette réellement en danger un bien plus grand nombre de femmes et d’enfants. Rappelons que la prématurité est la menace la plus fréquente au cours d’une grossesse, et qui peut avoir des conséquences néfastes à court et à long terme pour l’enfant. L’étude est publiée dans la revue Epidemiology.

Des scientifiques Japonais ont évalué le lien entre pollution lié aux automobiles d’un axe routier situé à proximité du domicile des parents et risque de prématurité. 14 226 femmes ayant donné naissance à un enfant entre 1997 et 2006 ont participé à l’étude. Leur domicile à été géocodé et chaque naissance à été classé en fonction de la distance du domicile par rapport aux routes à fort débit.

Leur analyse confirme une association positive entre le fait de vivre à proximité d’une route à fort débit et le risque de prématurité. Vivre à moins de 200 mètres d’une route à fort débit augmente de 50% le risque de prématurité avant la 37 ème semaine de gestation et de 60% le risque de prématurité avant la 32 ème semaines, et de 80% le risque de prématurité avant la 28 ème semaines.

Ce risque de prémarurité est secondaire à l’apparition d’une hypertension gravidique et/ou d’une rupture prématurée des membranes provoqués par le bruit et la pollution qui sont les facteurs identifiés par les auteurs comme étant la cause première de cet excès de prématurité. Le risque absolu d’une naissance prématurée avant la 37 ème semaine pour les femmes vivant à proximité d’une route est de 15 sur 100 naissances contre 10 sur 100 naissance pour les femmes vivant dans des endroits calmes et non pollués.

Les autres facteurs de risque connus tels que l’âge, le tabagisme ont été pris en compte dans cet évaluation.

Il existe donc une inégalité des chances de mener à terme une grossesse entre les femmes vivant à proximité des axes routiers denses et des femmes vivant dans des endroits moins pollués. Le bruit et la pollution automobile sont les deux facteurs expliquant cet accroissement du risque selon les auteurs.

Source

Residential Proximity to Major Roads and Preterm Births
Yorifuji, Takashi; Naruse, Hiroo; Kashima, Saori; Ohki, Shigeru; Murakoshi, Takeshi; Takao, Soshi; Tsuda, Toshihide; Doi, Hiroyuki
Epidemiology., POST AUTHOR CORRECTIONS, 3 November 2010

Crédit Photo Creative Commons by .Andi.

Articles sur le même sujet