mercredi 28 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Le Zinc aide à traiter les rhumes


Le rhume classique est fréquemment causé par un rhinovirus. C’est une pathologie fréquente et très diffuse, causant de nombreuses consultations médicales et source d’absentéisme scolaire et professionnnel. Un rhume peut se compliquer d’une otite, d’une sinusite et d’autre pathologies des voies respiratoires supérieures. Il n’y a a ce jour aucun traitement reconnu de cette pathologie. Cependant, un traitement même partiellement efficace dans le traitement ou la prévention du rhume a un intérêt pour en réduire les complications comme pour en réduire le coût économique.

Deux auteurs publient dans la très respectée revue indépendant The Cochrane Library, une analyse montrant qu’une simple supplémentation en zinc a un intérêt thérapeutique et préventif dans le rhume.

Le zinc inhibe la réplication du rhinovirus et a été évalué dans plusieurs études de traitement du rhume. Les auteurs ont identifié 15 essais thérapeutiques, ayant inclus 1360 patients de tous âges, où l’intérêt thérapeutique du zinc a été comparé à un placebo.

Treize études évaluaient le zinc en traitement curatif chez 966 patients et deux essais en traitement préventif chez 394 patients

La prise de zinc, dans les 24 heures suivant le début des symptômes du rhume, s’est associée à une diminution de la durée et de la sévérité du rhume et de ses symptômes. Sept jours après le début du rhume, la différence avec les patients ne prenant pas de zinc était importante en ce qui concerne la disparition de tout symptôme.

En traitement préventif, une supplémentation en zinc prise régulièrement pendant 5 mois, réduit le risque d’attraper un rhume, réduisait le nombre de jours d’absence à l’école et réduisait la consommation d’antibiotiques de manière significative.

Il faut noter que le nombre d’effets secondaires tel qu’une sensation de mauvais goût (le zinc peut donner un goût métallique dans la bouche) et la survenue de nausées, étaient plus élevées chez les patients prenant du zinc. Ces effets ont été particulièrement retrouvés chez ceux prenant du zinc sous forme de pastille à sucer, à la différence de ceux le prenant sous forme de gouttes ou de sirop.

Ces études n’ont été menées que chez des individus ne présentant pas de pathologie sous-jacente. Leurs résultats ne oeuvent pas encore être étendus à d’autres populations, indiquent les auteurs. Par ailleurs, il faut mener d’autres essais afin que la dose optimale nécessaire et la durée suffisante de traitement soit plus finement définie.

Le zinc est un minéral essentiel à l’homme, que nous sommes incapables de stocker. L’apport doit donc en être renouvelé régulièrement. On trouve du zinc dans les huitres, les crustacés, la viande rouge, le poulet, les produits laitiers, les céréales complètes et les noix…

Source

Zinc for the common cold
Meenu Singh, Rashmi R Das
Cochrane Database of Systematic Reviews 2011, Issue 2. Art. No.: CD001364

Crédit Photo Creative Commons by AJC1

Articles sur le même sujet