dimanche 25 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Pourquoi censurer la campagne de Pub de France Nature Environnement?

A la veille du Salon de l’Agriculture, l’association France Nature Environnement a lancé une campagne de publicité sur les dégâts provoqués par une agriculture intensive jugée peu respectueuse de l’environnement, l’occasion de proposer des solutions et d’ouvrir un dialogue.

Notre agriculture est malade. Nous importons des OGM pour alimenter notre bétail alors que nous nous interdisons d’en cultiver et que le consommateur n’en veut pas. Des tonnes de lisier, issues des déjections  des élevages industriels , provoquent, en augmentant le taux de nitrates dans l’eau, des marées d’algues vertes. L’emploi massif de pesticides dangereux contribue au déclin des abeilles et des autres pollinisateurs. La France est le 1er consommateur européen de produits phytosanitaires.

Nous avons souhaité alerter les Français sur les dégâts provoqués par cette agriculture intensive peu respectueuse de notre environnement. Depuis l’impulsion du Grenelle, la situation se dégrade. Il paraît que ” l’environnement, ça commence à bien faire. ” Notre rôle est d’alerter l’opinion” écrit l’association sur son site internet.

Evidemment, cette campagne ne plait pas aux politiciens puisqu’elle met l’accent sur des réalités contraires aux grandes déclarations d’intention par exemple du ministre de l’intérieur (algues vertes en Bretagne), comme des engagements du grenelle de l’environnement, et témoigne de la réalité des dangers écologiques touchant directement les français auxquels les politiques n’ont jamais répondu. Ce ne sont pas les agriculteurs qui sont ici mis en causes, et cela tout le monde l’aura compris, mais l’absence de travail des politiques qui la laisse dériver volontairement. Il est également important de rappeler que l’alimentation et l’environnement jouent un rôle primordial sur la santé humaine. Ces deux maillons essentiels de notre santé et de notre bien-être sont effectivement laissés pour compte, et les agriculteurs, comme les autres êtres humains, de notre planète en sont les victimes, parfois même  les premières. Il y a quelques jours un article rappelait que les pesticides pouvaient par exemple provoquer une maladie de Parkinson chez les agriculteurs qui les utilisaient : Maladie de Parkinson, mais aussi cancers ou démences sont favorisées par certains pesticides.

Ce que réclame l’association est assez simple (pour lire plus en détail) :

  • Traiter la question des algues vertes à la source
  • Interdire les pesticides les plus dangereux et/ou dont les risques sont mal évalués (notamment pour les pollinisateurs
  • Mettre en œuvre le plan Ecophyto sur le terrain.)
  • Séparer le conseil de la vente des pesticides
  • Réorienter les aides financières vers les agricultures les plus respectueuses de l’environnement
  • Etiqueter les produits d’animaux issus d’élevages nourris sans OGM
  • Appliquer la législation et vérifier sur le terrain la réalité des plans d’épandage

France Santé Environnement lance également une pétition pour l’interdiction des pesticides les plus dangereux et l’application pleine et entière du plan Ecophyto 2018.  Pour la signer,cliquez sur ce lien

Les autres visuels de la campagne :

Source

France Nature Environnement

Articles sur le même sujet