samedi 1 octobre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Effet secondaire des vaccins : la Cour Suprême Américaine confirme l’impossibilité de porter plainte

Selon une réccente décision de la Cour Suprême des Etats-Unis, les familles dont des enfants ont subit des effets secondaires des suites d’une vaccination ne peuvent pas poursuivre le fabiquant du vaccin. Une loie de 1986, The National Childhood Vaccine Injury Act of 1986, créé pour encourager le développement des vaccins protège en effet les fabriquants de vaccins de toutes poursuites. Un fond de compensation alimenté par les fabriquants a en parallèle été créé, et peu effectuer des versements en compensation mais sans aucune reconnaissance de responsabilité. La Famille Bruesewitz avait porté plainte contre un laboratoire fabriquant d’un vaccin DTP (diphtérie/tétanos/, polyomyélite) après que leur fille Hannah ait développé des crises épileptiques suivant la 3ème vaccination. Leur plainte a été rejetée. C’est un soulagement pour le laboratoire qui aurait eu à faire face à plus de 5000 plaintes si la cour suprême avait jugé la plainte de la famille Bruesewitz recevable.

Source

Supreme Court rejects vaccine lawsuit
CBS News 22 février 2011

SUPREME COURT OF THE UNITED STATES
BRUESEWITZ ET AL. v. WYETH LLC, FKA WYETH, INC., ET AL.
CERTIORARI TO THE UNITED STATES COURT OF APPEALS FOR THE THIRD CIRCUIT

Crédit Photo Creative Commons by OZinOH

Articles sur le même sujet