lundi 26 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Un probiotique serait utile dans le traitement des ulcères

La bactérie Helicobacter pylori est considérée comme un des facteurs de dévelopement les plus plus important des ulcères gastriques et duodénaux. Cette bactérie est présente chez 50% des la population. Lors du traitement d’un ulcère gastrique, la prise de médicaments permettant d’abaisser l’acidité gastrique est complétée lorsque le médecin le juge nécessaire, par un traitement antibotique destiné à éradiquer l’Helicobacter Pilori.

Plusieurs études in vitro ont montré une entre addition de certains probiotiques, également des bactéries, et inhibition de l’hélicobacter pilori. Pourtant les démonstration de cette action in vivo restent rares. C’est une lacune que commencent à combler des chercheurs espagnols de l’université de Valence.

Parmi tous les probiotiques, Bifidobacterium bifidum est celui identifié comme le plus prometteur dans la prévention des infections gastro-intestinales et il est de ceux qui ont montré un effet inhibiteur in vitro sur l’Hélicobacter Pilori. On le retrouve dans des produits lactés fermentés.

Dans cette études, les scientifiques ont isolé Bifidobacterium bifidum des selles d’enfants allaités et ont évalué ensuite son action contre l’Hélicobacter Pilori. Il est effectivement capable d’inhiber 82% des Hélicobacters et cette action peut aller jusqu’à 95% dans certaines conditions de purification préalables.

Son effet a ensuite été évalué in vivo chez des souris génétiquement modifiées pour déclencher des ulcères. Après 21 jours, les animaux recevant Bifidobacterium bifidum ont développé moins d’ulcères. Bifidobacterium bifidum réduit les dommages causés par l’acidité gastrique tout comme il réduit la pathogénécité d’Hélicobacter pilori, sans que son ingestion ne déclenchent de maladie particulière. Ce nouveau probiotique remplit selon les auteurs “les propriétés nécessaires et recherchées pour un probiotique : résistance aux jus de fruits (toujours acides), aux sels billiaires, au chlorure de sodium et à un pH bas (acide) ; adhérence à la muqueuse intestinale ; sensibilité aux antibotiques. “Des essais chez l’homme doivent être conduits avant que la commercialisation de ce probiotique ne puisse être autorisée” concluent les auteurs espagnols.

Source

Novel Probiotic Bifidobacterium bifidum CECT 7366 Strain Active against the Pathogenic Bacterium Helicobacter pylori
E. Chenoll, B. Casinos, E. Bataller, P. Astals, J. Echevarria, J. R. Iglesias, P. Balbarie, D. Ramon, S. Genoves
Applied and Environmental Microbiology, 2010; 77 (4): 1335

Crédit Photo Creative Commons by luxomedia

Articles sur le même sujet