dimanche 4 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

De nombreux cas de cancers colorectaux pourraient être évités par un dépistage après 50 ans

En France, en 2010, le cancer colorectal a touché près de 40 000 nouveaux personnes, et 17 400 en sont décédés. C’est le troisième cancer le plus fréquent derrière le cancer de la prostate (71 500 nouveaux cas) et le cancer du sein (52 500 nouveaux cas). L’Institut National du Cancer lance une compagne d’information sur le dépistage de ce cancer car le un diagnostic précoce  permet un taux de survie à 5 ans de plus de 90 %. Selon l’InCa, le dépistage repose pour beaucoup sur le dialogue entre le patient et son médecin mais ce sujet est trop rarement abordé en consultation. Et seulement 42 % des patients ayant reçu une proposition de dépistage en ont ensuite parlé à leur médecin traitant.

Au même moment, l’American Cancer Society, lance un appel identique. Aux Etats-Unis, d’après le rapport publié par cette société, le cancer colorectal  touchera 141,210 nouvelles personnes et causera 49 380 décès : 72% seront des cancers du colon et 28% des cancers du rectum. Accroitre l’accès des patients de plus de 50 ans au dépistage pourrait, tout comme en France réduire consiédrablement le nombre de cancers colorectaux. En parallèle, une modification du mode de vie pourrait également réduire ce risque de cancer de 25% : lutter contre l’inactivité physique, lutter contre la prise de poids, réduire la consommation de viande rouge, éviter le tabac et sa consommation d’alcool.

Le dépistage se fait après le cinquantième anniversaire avec un test simple rapide et non douloureux. Parlez-en à votre médecin


Source

Docbuzz a décidé de relayer une information sur le dépistage du cancer colorectal délivrée par l’Institut National du Cancer

Dépistage organisé du cancer colorectal
Institut National du Cancer 2011

Colorectal Cancer Facts & Figures 2011-2013
American Cancer Society 2011

Articles sur le même sujet