samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Le potassium, un nouveau facteur de risque de diabète chez les sujets noirs.

Une simple baisse du potassium sanguin pourrait expliquer pourquoi les sujets noirs ont deux fois plus de risque d’avoir un diabète selon des chercheurs du Johns Hopkins Institute. Prévenir le diabète chez ces patients pourrait-il être alors réalisé avec une simple supplémentation en potassium?

“Cette étude ne veut pas dire que tout un chacun doit se ruer sur un supplément en potassium” explique le docteur Hsin-Chieh professeur associé à l’université de médecine Johns Hopkins, “mais nous savons  qu’un potassium abaissé est un facteur de risque indépendant de diabète pour les patients noirs, qui ont globalement un potassium plus bas que les patients blancs. Ce qu’il reste encore à démontrer, c’est est-ce qu’en augmentant un peu ce potassium, on est capable de réduire le risque de diabète?”.

Les scientifiques ont analysé les données de 12,000 personnes dont 9000 étaient des participants blancs et 2000 participants noirs. Les seconds avaient un potassium plus bas que les premiers et ont présenté un risque multiplié par deux d’avoir un diabète et ceci d’autant plus que leur niveau de potassium était bas.

Ces résultats sont d’autant plus intéressant que les sujets noirs sont beaucoup plus touchés par la maladie et s’il est vrai que le niveau socio économique, l’alimentation, l’obésité et la génétique restent des facteurs de risque, ils n’expliquent pas tout. Dans cette nouvelle étude, le potassium, apparait comme un nouveau facteur de risque de diabète.

En fait il a déjà été montré chez des sujets non diabétiques qu’un niveau bas de potassium augmente l’insuline et les niveaux de la glycémie sanguine (sucre dans le sang), deux signes du diabète. Il faut donc veiller à une alimentation diversifiée pour que l’apport quotidien de potassium soit suffisant. Les melons, les lentilles, les yogourts et les bananes contiennent du potassium

Des études évaluant l’intérêt de relever le niveau du potassium pour réduire la fréquence du diabète devraient dorénavant être lancé. Si cela fonctionne, cela apportera une prévention véritablement peu couteuse du diabète.

Source

Serum potassium and the racial disparity in diabetes risk: the Atherosclerosis Risk in Communities (ARIC) Study
Ranee Chatterjee, Hsin-Chieh Yeh, Tariq Shafi, Cheryl Anderson, James S Pankow, Edgar R Miller, David Levine, Elizabeth Selvin, and Frederick L Brancati
American Journal of Clinical Nutrition, March 2, 2011

Crédit Photo Creative Commons by United Way of Greater St. Louis

Articles sur le même sujet