samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Arrêt cardiaque : le grand public reste encore incapable d’utiliser un défibrillateur

Lorsqu’un individu fait un arrêt cardiaque, une défibrillation immédiate peut lui sauver la vie. C’est pourquoi de plus en plus de défibrillateurs sont implantés dans les villes, les aéroports, les avions, et tous les lieux publiques. Mais en cas d’arrêt cardiaque, qui est capable réellement d’utiliser ces défibrillateurs? Des scientifiques hollandais ont tenté l’expérience à la gare d’Amsterdam où 5 défibrillateurs ont été installés par la municipalité. 978 passants et 45 employés de la gare ont accepté de participer à l’expérience.

Les médecins ont d’abors demandé aux 1018 particpant quelle serait leur réaction si soudainement, ils voyaient une personne tomber sur le sol, ne respirant plus et semblant avoir un arrêt cardiaque? Seulement 6% des personnes interrogées ont eu le réflexe de penser au défibrillateur.

On leur a ensuite montré du doigt un défribrillateur fixé au mur à proximité. 47% ont reconnu qu’il s’agissait d’un défibrillateur et la moitié d’entre eux disait savoir comment l’utiliser. Cependant nombreux sont ceux qui disait refuser de l’utiliser, d’abord parce qu’ils ne savaient pas il fonctionnait, parce qu’ils avaient peur de blesser celui sur qui il devraient l’utiliser, ou encore qu’ils avaient avaient peur de subir des poursuites judiciaires.

En France, ce sont 40 000 personnes qui décèdent bêtement d’un arrêt cardiaque et qui pourraient être sauvés par une simple défibrillation.

Pour une formation, c’est par ici

Source

Getting Lay Rescuers to Use Public Access Defibrillators
Joseph P. Ornato
Annals of emergency medicine 2011

Crédit Photo Creative Commons by maindell

Articles sur le même sujet