mercredi 28 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Fumer pendant la grossesse baisse la future fertilité des garçons

L’exposition des foetus mâles au tabac pendant la grossesse a des conséquences délétères sur les hormones de la reproduction et la qualité de de l’enfant montre menée au danemark et publié dans la revue Human Reproduction.

L’exposition au tabac in utéro est un facteur de risqué pour la qualité su future du sperme de l’enfant mais pour l’instant son impact sur les hormones de la reproduction et sur le développement de l’enfant en termes de taille et d’indice de masse corporel reste inexploré. Cette nouvelle étude s’est fixé cet objetif en prenant en vcompte un éventuel tabagisme de l’enfant au moment de devenu jeune homme.

L’étude a inclus 3486 jeunes danois mâles âgés en moyenne de 19 ans. Les données ont été obtenues par l’intermédiaire de questionnaires et d’analyse de la qualité du sperme ainsi que de dosages hormonaux. L’existence d’un tabagisme maternel au cours de la grossesse a été demandé aux mamans.

Le tabagisme maternel pendant la grossesse était associé à un début plus précoce de la puberté chez 25% des jeunes hommes exposés au tabac au cours de leur vie in utéro, comme le montrait l’apparition et la précocité des poils pubiens, contre seulement 18,9% de ceux non exposés au tabac pendant leur croissance in utero.

Cette exposition au tabac entraînait également une taille plus petite à l’âge adulte de 2 centimètres et un indice de masse corporel plus élevé de 0,5 kg/m2, 22,9 kg/m2 contre 22,4 kg/m2. Leur volume testiculaire était également réduit de 0,5 ml (14 ml vs 14,5 ml), le nombre de spermatozoïdes était abaissé de 20% (119 millions vs 150 millions). Concernant les hormones importante pour le développement des spermatozoïdes,  l’inhibine/FSH était réduite chez les enfants de fumeuses (66 versus 73 pg/mU), et la testostérone libre était plus élevée (2.38 versus 2.33 nmol/l).

Chez les hommes fumeurs qui n’avaient pas été exposés in utero, le fait de fumer augmentait leur testostérone totale, mais pas la testostérone libre .

Ainsi les mères fumeuses doivent avoir conscience que leur tabagisme peut entrainer chez leur garçon devenu adulte “une réduction des capacités testiculaires à la fois endocrines et exocrines, associé à une puberté plus précoce, à une taille légèrement réduite et un IMC augmenté”, concluent les auteurs.

Ils  suggèrent que l’exposition foetale au tabagisme pourrait conduire seulement à une diminution du potentiel de reproduction, à un risque accru d’hypogonadisme tardifs, mais aussi à un plus grand risque de syndrome métabolique chez les garçons mâles. Il faut que ces hypothèses soient maintenant également vérifiées.

Source

Prenatal and adult exposures to smoking are associated with adverse effects on reproductive hormones, semen quality, final height and body mass index
Trine L. Ravnborg1, Tina K. Jensen1, Anna-Maria Andersson1, Jorma Toppari2, Niels E. Skakkebæk,  Niels Jørgensen
Hum. Reprod. (2011) doi: 10.1093/humrep/der011 First published online: February 18, 2011

Crédit Photo Creative Commons by zippaparazza!

Articles sur le même sujet