samedi 1 octobre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Urgences cardiologique lors de la tempête Xynthia en Vendée

La survenue de syndromes coronaires aigus peut être lié à un stress. Au décours d’une catastrophe naturelle, plusieurs études ont montré une augmentation du nombre de pathologies cardiaques aiguës. Le 28 février 2010, vers 4 heures 30 du matin, la tempête Xynthia a submergé les digues et pénétré avec la force d’un raz de marée dans les habitations des villages de L’Aiguillon-Sur-Mer et de La Faute-Sur-Mer. 29 personnes sont décédées au cours de cette nuit.

Les moyens de communication ne fonctionnaient plus alors que l’eau s’élevait rapidement dans les maisons. L’équipe de cardiologie du Centre Hospitalier Départemental de Vendée a étudié l’influence de la tempête Xynthia sur la survenue de syndromes coronariens aigus au sein de la population hospitalisée d’urgence à Luçon ou à La Roche-Sur-Yon entre le 28 février 2010 et le 07 mars 2010.

La population des villages considérés regroupait 3350 habitants. Parmi eux, six patients ont été hospitalisés pour un syndrome coronarien aigu, une présentant un spasme des coronaires, trois présentant une cardiopathie de Tako-Tsubo et deux, un infarctus du cœur. Les patients avaient entre 63 et 91 ans et 5 étaient des femmes.

Jusqu’alors, la survenue de syndrome coronarien aigu avait surtout été décrite au cours de tremblements de terre. Plusieurs facteurs ont pu décompenser une maladie coronaire sous-jacente: les efforts faits pour survivre, le froid, ainsi que l’horaire nocturne et matinal. Le stress émotionnel peut être le facteur déclenchant.

Trois patients ont présenté un syndrome de Tako-Tsubo, une affection initialement décrite par les Japonais survenant après un stress émotionnel et provoquant une sidération myocardique et une insuffisance cardiaque aiguë. Il est probablement provoqué par une décharge intense et brutale d’adrénaline (hormones du stress produites par les glandes surrénales). Les coronaires sont normales, l’électrocardiogramme peut montrer des signes d’infarctus, alors que l’échocardiographie retrouve un aspect de ballonisation typique du ventricule gauche. Il est le plus souvent retrouvé chez la femme. Les trois patients chez qui ce diagnostic a été posé étaient d’ailleurs des femmes.

Source

Urgence cardiologiques et catastrophe naturelle. Etude prospective autour de la tempête Xynthia
E. Trebouet, D. Lipp, J. Dimet, L. Orion, P. Fradin
Annales de Cardiologie et d’Angéiologie Volume 60, Issue 1, February 2011, Pages 39-41

Crédit Photo Creative Commons by thierry llansades

Articles sur le même sujet