Lundi 20 octobre 2014

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Newsletter

ChargementChargement


La rougeole progresse sur tous les fronts : les suites de l’affaire Wakefield?

En Suisse, la presse relaie l’information du  Département des affaires régionales, de l’économie et de la santé selon laquelle la flambée de rougeole qui sévit à Genève depuis le début de l’année ne faiblit pas : 98 cas ont été signalés au service du médecin cantonal depuis le 1 janvier. Au Tchad, une épidémie de rougeole progresse à vive allure dans le sud selon la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. En Belgique l’Institut Scientifique de Santé Publique a déjà enregistré 95 cas en 2011 contre seulement 40 pour toute l’année 2010. En République démocratique du Congo (RDC) Médecins Sans Frontières (MSF) affirme que le pays est confrontée à une épidémie de rougeole “incontrôlable” qui a fait plus de 21.000 malades et 210 morts depuis 2010 et se propage à vive allure depuis le sud vers le nord.

Aux Etats-Unis dans le Minnesota, quatorze cas confirmés de rougeole ont été rapportés depuis février que des fonctionnaires de l’État ont lié à un bambin non-vacciné revenu d’un voyage au Kenya en février. Alors que la rougeole avait pratiquement disparue aux Etats-Unis, le plus grande épidémie de rougeole depuis plus de 10 années, touchait déjà 15 états : 127 patients étaient atteints. Le Center for Disease Control incriminait des voyageurs s’étant contaminé en Europe et revenus depuis aux Etats-Unis. L’origine de la contamination supposée est principalement l’Angleterre où suite à l’affaire Wakefield (voir article Docbuzz), de nombreux parents refusent de faire vacciner leurs enfants. Le 26 février, la presse américaine retraçait le trajet d’une voyageuse originaire de New Mexico et ayant développé une rougeole à son retour d’Angleterre après avoir transité par 3 aéroports américain. Déjà, en 2008, une épidémie de rougeole avait particulièrement touché une communauté juive orthodoxe de New York: des enfants se seraient contaminés suite à un séjour en camp de vacances en Angleterre. Plus d’une dizaine d’enfants seraient alors rentrés chez eux infectés par le virus de la rougeole qui aurait alors diffusé dans toute la communauté, et touché y compris des enfants déjà vaccinés. Plus de 130 enfants ont été atteints.

La France n’est pas du tout épargnée, au contraire. En fait, depuis 2008, plus de 10 500 cas ont été déclarés. Selon l’INVS, la circulation du virus s’est intensifiée en 2010 avec plus de 5 000 cas et sur les seuls mois de janvier et de février 2011, 3700 cas ont été déclarés, dont la moitié en Rhône-Alpes.

Les conséquences de la rougeole ne sont pas bénignes. Elle est particulièrement sévère chez les moins de 1 an et les plus de 20 ans et plus, dont respectivement 38% et 46% des cas ont nécessité une hospitalisation. En 2010, 8 encéphalites infectieuses ou post infectieuses ont été recensées dont une conduisant à un décès. Un autre décès est survenu en 2010 chez un patient atteint d’une pneumopathie. Depuis le 1er janvier 2011, 9 nouvelles complications neurologiques ont été déclarées et un décès est survenu dans un contexte de pneumopathie.

Le ministère de la santé français avait fixé un plan national d’élimination mis en place en 2005 fixant notamment un objectif de couverture vaccinale de 95% à l’âge de 2 ans et une incidence annuelle inférieure à 0,1 cas / 100 000 habitants. On peut dire que ces grands plans de vaccination ne réussissent pas vraiment : en 2010 l’incidence de la rougeole a été par exemple de 19 cas/100 000 habitants en Rhône-Alpes, de 24 cas/100 000 en Midi-Pyrénées.

L’âge moyen de enfants atteints par la rougeole était de 14 ans, mais l’incidence  était extrême chez les moins de 1 ans avec un 51 enfants atteints pour 100 000. Elle a également été multipliée par 5 chez les plus de 20 ans, un âge où les complications neurologiques et pulmonaires  sont plus fréquentes et sévères.

. Parmi tous les cas survenus en France en 2010, la rougeole a causé 8 complications neurologiques (7 encéphalites aigües et 1 encéphalite retardée) et 273 complications atteintes pulmonaires. Des complications hépatiques ont également été déclarées.

La rougeole a touché dans 82% des cas de personnes non vaccinées, mais 3% avaient cependant reçu 2 doses de vaccin et 13% une dose de vaccin. Ainsi, si le vaccin parait protéger, il n’empêche pas une contamination de manière certaine. C’est la raison pour laquelle les autorités sanitaires recommandent dorénavant 2 doses vaccinales.

Plusieurs foyers épidémiques ont été observés en 2010. Ils ont concerné les crèches, les collectivités scolaires, les gens du voyage ainsi que des complexes universitaires. L’objectif de couverture vaccinale de 95%n’est pas actuellement atteint; elle serait de 88% en 2008, donnée la plus récente disponible. C’est surtout la deuxième dose qui fait défaut avec seulement 44% de vaccinés (chiffre de 2005-2006).

Il est donc conseillé de vérifier que la vaccination contre la rougeole des petits enfants (dès 9 mois si gardés en collectivités) a bien été réalisée ainsi que celle des plus grands enfants avec éventuellement un rattrapage vaccinal et ce jusqu’à l’âge de 31 ans. Les complications les plus sévères de la rougeole sont les pneumonies (virales ou bactériennes) qui surviennent dans 1 à 6 cas sur 100, les encéphalites aiguës qui surviennent chez 1 cas sur 1000 environ (risque de décès ou de séquelles neurologiques) et les panencéphalites subaigües sclérosantes (complication tardive de la rougeole évoluant vers le décès) qui surviennent dans 1 cas sur 100 000. Contrairement à d’autres, la vaccination contre la rougeole a fait preuve de son intérêt. N’hésitez cependant pas à vous renseigner sur les effets secondaires éventuels de cette vaccination. Il est possible d’éviter la poursuite de la diffusion de la rougeole mais cela nécessite une couverture vaccinale très importante.

Source

Epidémie de rougeole en France Données de déclaration obligatoire en 2010 et données provisoires pour début 2011 INVS 2011

Articles sur le même sujet