mercredi 7 décembre 2016

Categories

Insider

Archives

Bombes Aérosols : il faut prévenir les lésions ophtalmologiques chez les enfants

Une estimation des causes des urgences ophtalmologiques liées aux bombes aérosols montre que plus de 50% des accidents surviennent chez les enfants, selon une étude publiée dans la revue médicale  American Journal of Ophthalmology.

Les scientifiques ont menée cette évaluation en recherchant toutes les visites aux urgences liées à des lésions ophtalmologiques causées par des bombes aérosols entre les années 1997 et 2009.  Les scientifiques ont tenu à faire cette étude, persuadés que beaucoup  pourrait être fait pour prévenir ces accidents causés par ces aérosols pressurisés ou par les produits chimiques qu’ils contiennent.

Au cours des 12 années étudiées, 10 765 entrées aux urgences ophtalmologiques ont été enregistrées aux Etats-Unis pour des lésions oculaires liées aux bombes aérosols. 63% des blessés étaient des garçons, dont plus de la moitié avaient moins de 18 ans. Les jeunes enfants âgés de 0 à 4 ans sont les plus à risque de ce type de blessures, ils comptaient pour 25% des blessés environ.

“Ces résultats ne représentent qu’une partie des blessures causées par les produits ménagers chez les enfants” expliquent les auteurs. Les produits en bombe aérosols les plus souvent retrouvés comme cause des blessures oculaires (19% des cas),  sont des peintures, suivi des déodorants et des sprays pour cheveux (laques, gels..), et enfin des produits ménagers et des bombes insecticides. Le plus souvent, dans presque la moitié des cas, c’est une blessure auto infligée par erreur de manipulation. Les sprays causaient soit une dermatite soit une conjonctivite, soit une brulure chimique du globe oculaire.

Si les auteurs n’ont pu étudier d’éventuelles mesures de préventions, ils exposent cependant plusieurs recommandations : le danger que les sprays représentent pour les enfants devraient être mieux indiqué  sur les emballages, tous les sprays devraient être stockés absolument en dehors de la portée des enfants. Ces conseils devraient être répétés par les pédiatres aux parents. Par ailleurs, les auteurs notent que les couleurs attractives et les odeurs des sprays sont autant d’attraits pour les enfants, et nécessitent par conséquent d’autant plus de vigilance de la part des parents.

Source

Aerosol Container-Related Eye Injuries in the United States: 1997–2009
Carly J. Seidman, James G. Linakis, Michael J. Mello, Paul B. Greenberg
American Journal of Ophthalmology, 2011; DOI: 10.1016/j.ajo.2011.01.001

Crédit Photo Creative Commons by Marie A.-C.

Articles sur le même sujet