Lundi 28 juillet 2014

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Newsletter

ChargementChargement


50% des poulets en batteries, contaminés par des bactéries résistantes aux antibiotiques

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dénonçait il y a quelques jours, dans le cadre de la lutte contre les bactéries résistantes aux antibiotiques, l’utilisation massive d’antibiotiques dans les élevages intensifs, comme par exemple dans les élevages de poulets en batterie. Cette étude menée aux États-Unis, confirme la contamination massive des poulets par des bactéries résistantes aux antibiotiques, une des pires bactéries résistantes puisqu’il s’agit du staphylocoque aureus. La contamination a été retrouvée dans les poulets mis en vente, montrant que cette alimentation est probablement une des sources principales de la contamination humaine.

Les chercheurs ont analysé 136 échantillons de bœuf, de poulet, de porc et de dinde acheté dans 26 magasins à  Los Angeles, Chicago, Fort Lauderdale, Flagstaff et Washington.

La bactérie staphylocoque aureus, liée à un grand nombre de maladies humaines (telles que des maladies cutanées, des pneumonies, des septicémies et des infections des valves cardiaques), a été retrouvée dans 47%  des poulets testés et dans 52% des cas, les staphylocoques aureus retrouvés étaient résistants à au moins 3 classes d’antibiotiques, révèle l’étude, publiée dans la revue médicale  Clinical Infectious Diseases. Même si le staphylocoque aureus est détruit par la cuisson, il pose quand même un problème de santé publique car il peut contaminer toute personne qui manipule un poulet, comme les cuisines. “Le fait que le staphylocoques aureus ait été retrouvé dans un aussi grand nombre d’échantillons, avec en plus un résistance très développée aux antibiotiques, est troublant et attire notre attention sur la manière dont les antibiotiques sont utilisés dans la production industrielle des animaux” explique de Dr Lance B Price, auteur de l’étude.

Les fermes industrielles où les poulets sont élevés en batteries et reçoivent de faibles doses d’antibiotiques de manière régulières, sont les endroits et la méthode idéale pour engendrer la prolifération de bactéries résistantes aux antibiotiques, capables alors de se transmettre à l’homme.

Cette étude démontre qu’une grande partie des poulets américains est contaminée par des staphylocoques aureus multi-résistants et que cette contamination est liée aux conditions d’élevage et à l’utilisation d’antibiotique de manière systématique afin de prévenir une infection qui pourrait décimer l’élevage industriel. Mais cette méthode conduit à l’émergence de bactéries résistantes capable de contaminer l’être humain. Le remède est donc bien pire que le mal. Les services sanitaires américains surveillent régulièrement les élevages en batteries à la recherche de contaminations bactériennes, mais le staphylocoque aureus n’a jamais fait partie de cette recherche.

Que trouverait-on si une telle étude était menée en France?

Source

Multidrug-Resistant Staphylococcus aureus in US Meat and Poultry
Andrew E. Waters, Tania Contente-Cuomo, Jordan Buchhagen, Cindy M. Liu, Lindsey Watson, Kimberly Pearce, Jeffrey T. Foster, Jolene Bowers, Elizabeth M. Driebe,1 David M. Engelthaler,Paul S. Keim,  Lance B. Price
Clinical Infectious Diseases Advance Access published April 15, 2011

Crédit Photo Creative Commons by Farm Sanctuary

Articles sur le même sujet