samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Un doigt pour le diner

Un néo zélandais s’est amputé le doigt, l’a fait cuire à la poêle avec des légumes et  l’a mangé. Il voulait que les médecins le prennent au sérieux, rapporte l’académie australienne de psychiatrie. Les psychiatres Eric Monasterio et Craig Prince qui rapportent ce cas, expliquent que c’est le huitième cas d’auto cannibalisme médicalement documenté

Le jeune homme de 28 ans s’est de lui même présenté aux services d’urgence psychiatrique. Les médecins ont diagnostiqué une dépression modérée mais aucune psychose ni prise de stupéfiant. Il avait au cours d’entretiens préalable, expliqué qu’il avait des pensées violentes et effrayantes le poussant à manger un morceau de lui-même, mais les médecins n’y avait pas attaché d’importance, aucune psychose n’ayant été détectée. Trois des cas précédents d’auto cannibalisme étaient survenus chez des individus psychotiques.” Il est possible que l’absence de comportement violent, ainsi que e manque de psychose, aient rendu les médecins complaisants par rapport à ces frayeurs” écrivent les auteurs ” le fait de se couper un doigt et de la manger a changé l’attitude des médecins qui lui ont prodiguer l’écoute et les soins qu’il attendait depuis longtemps”.

Source

Erik Monasterio, Craig Prince
Australasian Psychiatry April 2011, Vol. 19, No. 2 , Pages 170-172
Crédit Photo Creative Commons by fred ross lord

Articles sur le même sujet