lundi 5 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

L’Angleterre veut interdire l’exportation à partir d’Europe des produits utilisés pour les injections léthales aux USA

Vous ne le saviez peut-être pas mais les drogues utilisées pour mettre à exécution les sentences de peine capitale par injection létale aux Etats-Unis, sont exportées à partir de l’Europe. L’Angleterre a récemment interdit l’exportation à partir de son territoire de pancuronium, de chlorure de potassium, et de pentobarbital après avoir déjà  placé le thiopental sous contrôle d’exportation.

Les états américains qui pratiquent encore la peine capitale utilise pour cela un cocktail de thiopental, de pancuronium et de chlorure de potassium : le premier anesthésie, le second paralyse et le troisième provoque un arrêt cardiaque. Depuis que le dernier fabriquant de thiopental a fermé ses portes aux Etats-Unis, les prisons américaines l’achetaient à une petite société Anglaise au doux nom de Dreampharma. Depuis l’interdiction de son exportation décidée par l’Angleterre, les prisons américaines utilisaient du phénobarbital. C’est son opposition à la peine de mort qui a condit le gouvernement anglais à bloquer l’exportation de ces produits. Et c’est encore le gouvernement anglais qui appelle tous les autres états Européens à faire de même, en en faisant officiellement la demande à la Commission Européenne. La vente de ces médicaments dans un but médical ne devrait pas être affecté. Aux Etats-Unis, c’est le groupe pharmaceutique Danois Lunbeck qui produit le phénobarbital; il a cependant demandé aux états américains que sa production ne soit pas détournée à fin d’exécution.

Depuis 2005, 4 nouveaux Etats américains ont aboli la peine capitale.

Source

UK urges rest of Europe to also ban export of “execution drugs”
Clare Dyer
BMJ 2011;342:d2507

Articles sur le même sujet