samedi 1 octobre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Supplément en calcium après la ménopause : plus de risques que de bénéfices

Chez les femmes ménopausées, une nouvelle analyse des données de l’étude Women Health Initiative confirme que la prise d’un supplément en calcium après la ménopause expose à un risque cardiovasculaire accru. Une  méta analyse publiée il y a quelques semaines avait elle aussi déjà conclu à une augmentation du risque d’accidents cardiovasculaires lorsque les femmes prenaient un supplémentation en calcium.

Les scientifiques ont mené les analyses  chez 16.718 participantes  ne prenaient pas de supplément calcique au départ. 8429 ont reçu un supplément en calcium et 8289 un placebo : celles qui ont pris le supplément en calcium avaient 16% d’infarctus du myocarde ou d’accident vasculaire cérébral (AVC) en plus que les autres femmes.

Pour confirmer ces résultats, les scientifiques ont globalisé les résultats de 3 études, soit 20 090 femmes suivies pendant plus de 6 ans. 465 ont fait un infarctus, et 477 un accident vasculaire cérébral. Chez les femmes supplémentées en calcium, le risque d’infarctus était augmenté de 21%, d’accident vasculaire cérébral de 20%. Le risque absolu évalué par les médecins est le suivant : traité 1000 femmes avec un supplément calcique pendant 5 ans provoquera 6 infarctus du myocarde ou 6 accidents vasculaires cérébraux qui ne seraient sinon pas apparus. Les auteurs expliquent que même si on peut considérer ce risque comme faible, (sauf bien sur pour celles chez qui l’évènement survient), le nombre considérable de femmes traitées par un supplément en calcium aura des conséquences e terme de santé publique en particulier chez les plus âgées.

Ce supplément en calcium est en général prescrit chez des femmes ménopausée ayant une ostéoporose et donc à risque de fracture. La balance entre les bénéfices du traitement par supplément calcique et les risques auquel il expose doit donc être évalué. Ce rapport bénéfice/risque apparait aux auteurs comme défavorable puisque traiter 1000 femmes pendant 5 ans avec ce supplément en calcium n’évite que 3 fractures, alors qu’il provoquera 6 infarctus ou accident vasculaire cérébral.

Les auteurs appellent donc à une révision de l’utilisation et de la prescription de ces suppléments en calcium dans le traitement de l’ostéoporose, en particulier chez les femmes les plus âgées.

Source

Calcium supplements with or without vitamin D and risk of cardiovascular events: reanalysis of the Women’s Health Initiative limited access dataset and meta-analysis
Mark J Bolland, Andrew Grey, Alison Avenell, 2 Greg D Gamble, Ian R Reid
BMJ 2011;342:d2040

Crédit Photo Creative Commons by Calcium supplements

Articles sur le même sujet