samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Le Tai Chi est bénéfique chez l’insuffisant cardiaque

Le Tai Chi, bénéficie à la qualité de vie des patients insuffisants cardiaques, améliore également leur humeur, et rend leur activités physiques plus efficaces montre une étude de médecins américains publiée dans la revue Archives of Internal Medicine. “Historiquement, on pensait que les insuffisants cardiaques étaient trop fragiles pour faire de l’exercice, au point que dans les années 1980 on leur interdisait d’en faire”, explique le premier auteur de cette étude, le Dr Gloria Yeh, “or quelques études suggéraient que l’exercice méditatif pouvait faire du bien aux patients, mais cela n’avait pas été rigoureusement évalué avec un nombre suffisants de patients”.

Ce médecin de l’école de médecine de Harvard et ses collègues ont donc évalué l’intérêt du Tai Chi chez 100 patients, présentant une insuffisance cardiaque systolique (classe NYHA I à III, fraction d’éjection inférieure à 40%, VO2 Max =13.5 mL/kg/min), dont la moitié a pratiqué le Tai Chi pendant 12 semaines et l’autre moitié n’en faisait pas, mais participait à des groupes éducatifs. Les séances de Tai Chi avaient lieu deux fois par semaine, pour une durée de une heure.

A la fin de l’étude, les séances de Tai Chi n’ont pas permis d’améliorer l’endurance des patients, évaluée au test de marche de 6 minutes. Le Tai Chi n’a pas non plus amélioré l’utilisation de l’oxygène. Cependant les patients pratiquant le Tai Chi montraient une plus grande amélioration de leur qualité de vie, un critère pertinent et important chez ces patients. Les patients montraient également beaucoup plus de confiance en eux à la réalisation de certains exercices et de certaines activités quotidiennes. Ils témoignaient également d’un plus grand sentiment de bien -être.

Cette étude démontre qu’une activité comme le Tai Chi permet d’améliorer le bien-être des patients insuffisants cardiaques, de leur redonner confiance das les gestes de la vie quotidienne et donc au total d’améliorer leur qualité de vie. Cette pratique n’empêche pas une rééducation cardiaque qui va en plus favoriser une reprise de l’activité physique.

Source

Tai Chi Exercise in Patients With Chronic Heart Failure: A Randomized Clinical Trial
G. Y. Yeh, E. P. McCarthy, P. M. Wayne, L. W. Stevenson, M. J. Wood, D. Forman, R. B. Davis, R. S. Phillips
Archives of Internal Medicine
, 2011; 171 (8): 750

Crédit Photo Creative Commons by ken seghers


Articles sur le même sujet