dimanche 4 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Un test simple et rapide accélère le diagnostic de l’autisme

Un test simple créé par des pédiatres permet d’identifier rapidement et précocement un grand nombre d’enfant qui développera un autisme. L’intérêt de ce dépistage précoce réside dans la possibilité de débuter le plus tôt possible une prise ne charge efficace, une stratégie qui a montré aux Etats-Unis, qu’elle était capable d’améliorer les symptômes cliniques de l’autisme.

C’est ce qu’explique le DR Karen Pierce de l’université de Californie à Sn Diego : ‘Le bénéfice de cette étude résulte dans ce que l’enfant entrera en phase de traitement beaucoup plus précocement qu’il ne le ferait sinon”.

L’autisme reste une affection neurologique mal connue qui affecte 4 fois plus de garçon que de filles et se caractérise en particulier par des difficultés d’interaction sociale, des troubles de la communication, de l’apprentissage, du comportement et de l’émotion. Il est le plus souvent détecté autour de la troisième année. Or plusieurs études récentes ont démontré qu’un dépistage précoce était bénéfique à l’enfant. L’étude menée par le Pr Pierce est publiée dans la revue de pédiatrie the Journal of Pediatrics.

Les scientifiques ont travaillé avec 137 pédiatres qui ont commencé à réaliser un test systématique chez tous les bébés de 1 an passant par leur cabinet. Le test comporte 24 questions qui sont posées aux parents, essayant de caractériser l’émotion et le regard de l’enfant, la communication de l’enfant, sa gestuelle, les sons qu’il émet, les mots qu’il utilise, la compréhension dont il fait preuve, et l’utilisation qu’il fait des objets (voir photo). Le test dure 5 minutes. Tous les bébés qui ne passaient pas le test avec succès étaient orientés vers un centre de détection de l’autisme. Les enfants étaient à nouveau testés tous les 6 mois jusqu’à leur troisième année.

Sur 10 000 enfants testés, 184 n’ont pas réussi le test : 32 ont reçu un diagnostic d’autisme formel, 56 un diagnostic de retard de langage, 9 un diagnostic de retard de développement. 36 ont finalement reçu un autre diagnostic.

Après ce test, parmi tous les enfants chez qui un diagnostic d’autisme ou de retard de langage a été posé, ainsi que 89% de ceux ayant un retard de langage ont été adressés à des centre pratiquant un traitement comportemental, et cela dès l’âge de 17 mois. En moyenne, un traitement était débuté dès l’âge de 19 mois, soit un gain de près d’une année et demi par rapport au temps habituel du diagnostic qui se situe le plus fréquemment après la troisième année pour l’autisme. Dabs certains cas, un test non réussi a pu inquitéter des parents alors que le diagnostic d’autisme n’a finalement pas été confirmé.

Les pédiatres ayant participé à l’étude ne pratiquaient pas de recherche systématique d’un autisme avant le début de cette étude. 96% d’entre eux le font depuis.

Ce test est facilement réalisable et pourrait être aisément étendu à d’autres pays ou l’autisme est également en croissance.

Source

Detecting, Studying, and Treating Autism Early: The One-Year Well-Baby Check-Up Approach
Karen Pierce, Cindy Carter, Melanie Weinfeld, Jamie Desmond, Roxana Hazin, Robert Bjork, Nicole Gallagher

Read more: http://www.dailymail.co.uk/health/article-1381498/Autism-screening-test-detect-disorder-babies-just-minutes.html#ixzz1L37W7OaV

Articles sur le même sujet