samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Le pétrole pire que le nucléaire? Le pétrole peut provoquer des anomalies cardiaques congénitales chez les bébés

Le 22 avril 2010, il y a environ 1 an, une plate-forme pétrolière du groupe pétrolier britannique BP sombrait dans les eaux du golfe du Mexique : Cinq mille barils de pétrole soit 800.000 litres se sont déversés dans l’eau de mer créant la plus grande catastrophe pétrolière connue à ce jour. Ce n’est que le 28 mai 2010, que la fuite réussie à être colmatée : près de 30 millions de litres de pétrole ont contaminé l’eau, la faune et la flore et par voie de conséquence l’être humain. Quelles seront les suites d’une telle catastrophe chez l’homme? C’est ce que voudrait bien savoir la population américaine vivant sur les côtes du golfe du Mexique.

Si à ce jour, aucune étude n’a été menée au sein de cette population particulièrement exposée au pétrole, une étude menée par une équipe de pédiatre vient de démontrer que l’exposition in utéro à un produit de dégradation du pétrole entraine des anomalies cardiaques congénitales potentiellement mortelles chez le bébé.

Le Professeur D. Gail McCarver, Professeur de pédiatrie à l’université de médecine du Wisconsin, et auteur principal de l’étude, explique que “Les maladies congénitales cardiaques sont une cause majeure de décès et de troubles de la santé tout au long de la vie”, “Donc identifier les causes de ces malformations cardiaques est une question fondamentale de santé publique”.

Les scientifiques ont étudié les conséquences de l’exposition in utéro à l’éthylbenzène, un composant toxique du pétrole brut. L’éthylbenzène est également utilisé comme solvant dans les peinture, ainsi que comme additif antidétonant dans l’essence automobile: il est donc rejeté par les automobiles et les vapeurs d’essence à proximité des pompes à essence. Pour mener à bien leur étude, les pédiatres ont collecté les fèces de 135 nouveaux-nés, venus au monde avec une anomalie congénitale cardiaque, ainsi que de 432 autres nouveaux-nés sans défaut cardiaque. Ils ont ensuite recherché la présence d’éthylbenzène dans chaque échantillon. Seize autres solvants, parmi lesquels le trichloréthylène, étaient également recherchés.

Les résultats de l’étude ont été présentés samedi 30 avril au congrès annuel de la société de Pédiatrie à Denver au Colorado.

82% des enfants testés avaient subi au moins une exposition à l’un des 17 différents solvants recherchés.

Les scientifiques mettent en évidence que les fœtus exposés à l’éthylbenzène ont un risque 4 fois plus élevé de présenter une anomalie cardiaque congénitale. Ce risque multiplié par 4 a été retrouvé chez les enfants blancs mais pas chez les enfants noirs. En revanches, les enfants noirs exposés au trichloréthylène avaient un risque d’anomalie congénitale cardiaque multiplié par huit! Ce risque était multiplié par 2 chez les enfants blancs. Ces résultats confirme l’effet  tératogène de l’éthylbenzène et du trichloréthylène chez le foetus.

“C’est la première étude qui met en évidence que l’exposition à l’éthylbenzène, un composant du pétrole, est associé avec des anomalies congénitales cardiaques” explique le Pr McCarver,  “Cette association pose un problème, en particulier concernant la récente marée noire, même si d’autres études doivent encore être menées” a t-elle conclu.

Source

Increased Congenital Heart Disease Risk Associated with Documented Fetal Solvent Exposure
D. Gail McCarver, Andrew Pelech, Karthika Divakaran, Raymond G. Hoffmann, Zora Jovanovic, Nedra Johnson, Xejun Zang, Ke Yan
Session: Platform Session: Environmental Health (8:00 AM – 10:00 AM)
Date/Time: Saturday, April 30, 2011 – 8:00 AM
Room: 4C – Colorado Convention Center
Course Code: 1150

Crédit Photo Creative Commons by [ Mooi ]

Articles sur le même sujet