vendredi 30 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Plus un nourrisson dors, plus il grandit

Une étude publiée dans la revue Sleep montre que l’augmentation de la durée du sommeil chez les nourrissons, et en particulier les courtes siestes accumulées, permet une croissance plus importante.

Cette étude a inclus 23 couples qui ont tenu à jour un compte-rendu de la durée de sommeil de leurs enfants, 14 filles et 9 garçons, à partir de leur douzième jour de vie. Parallèlement leur courbe de croissance était suivie. 5798 jours de sommeils ont été comptabilisés, soit une durée de l’étude moyenne d’environ 255 jours.

L’étude montre d’abord qu’un sommeil irrégulier est un phénomène normal chez le nourrisson et qu’il fait partie du développement de l’enfant. Les parents participant à l’étude notaient non seulement la durée du sommeil mais également le nombre d’endormissements qui peuvent se produire par exemple au cours de la journée.

Globalement, tous les enfants cumulent au cours de la journée des petits endormissements de courte  durée : les garçons font un nombre plus important de petits sommeils que les filles, mais les filles en font de plus longs. C’est le cumul de ces petits endormissements qui prédisent des poussées de croissance. L’augmentation du poids et de la graisse abdominale allaient de pair avec l’augmentation de la croissance.

Les scientifiques ont mesuré que la probabilité d’une poussée de croissance augmente de 43% pour chaque épisode de sommeil bref additionnel et de 20% pour chaque heure de sommeil supplémentaire. Ces résultats démontrent que non seulement les poussées de croissance apparaissent pendant le sommeil mais sont aussi directement influencées par le sommeil : plus le sommeil est long, plus l’enfant sera grand. Ne soyez donc pas inquiet des endormissements intempestifs de votre nouveau-né, il fait ça pour devenir grand plus vite!

Source

Infant Growth in Length Follows Prolonged Sleep and Increased Naps
Michelle Lampl, Michael L. Johnson
Sleep 2011;34(5):641-650

Crédit Photo Creative Commons by D.Clow – Maryland

Articles sur le même sujet