dimanche 4 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Une bactérie est capable de bloquer le paludisme

Des chercheurs de l’école de médecine Johns Hopkins Bloomberg School ont identifié une bactérie chez des moustiques capable de stopper le développement du Plasmodium falciparum, un des parasite responsable du paludisme chez l’homme, une maladie qui infecte 225 millions d’être humains et en tue 800 000 chaque année. C’est une découverte importante puisque c’est le moustique contaminé par le parasite qui le transmettra à l’homme lors d’une piqure. Cette découverte est publiée dans la grande revue américaine Science.

“Nous avions préalablement montré qu’une bactérie présente dans l’intestin du moustique est capable d’activer le système immunitaire entrainant un arrêt du dévelopement du parasite responsable du paludisme. Dans cette étude nous avons démontré que certaines bactéries peuvent bloquer le développement du parasite par la production de radicaux libres” explique le docteur George Dimopoulos, auteur principal de l’étude.

La bactérie mise en évidence est une enterobactérie qui appartient à la flore digestive du moustique. La bactérie a été extraite de l’intestin de moustiques capturés à Macha en Zambie. 25% des moustiques alors capturés possédaient cette bactérie dans leur intestin. Elle est capable d’inhiber 99% du développement du parasite.

Reste à savoir quel intérêt pourra apporter cette découverte dans la limitation de la diffusion du paludisme à travers le monde.

Source

Natural Microbe-Mediated Refractoriness to Plasmodium Infection in Anopheles gambiae
C. M. Cirimotich, Y. Dong, A. M. Clayton, S. L. Sandiford, J. A. Souza-Neto, M. Mulenga, G. Dimopoulos
Science, 2011; 332 (6031): 855

Crédit Photo Creative Commons by eyeweed

Articles sur le même sujet