dimanche 4 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Les téléphones portables réduisent la qualité du sperme

Les hommes ayant un sperme de mauvaise qualité et cherchant à avoir un enfant devraient s’abstenir d’utiliser un téléphone portable qui pourrait selon une nouvelle étude aggraver la situation.

Deux équipes de scientifiques autrichiens de l’université de Graz et Canadiens ont émis l’hypothèse que les hommes utilisateurs de téléphones portables subissaient une altération de la qualité de leur sperme du fait des ondes électromagnétiques émises par les appareils. Pour la vérifier, ils ont examiné 2110 hommes venus consulter pour infertilité. Chez tous, une analyse du sperme et des dosages d’hormones ont été réalisés (testostérone, hormone folliculo-stimulante, hormone lutéinisante et prolactine). Tous les patients ont également répondu à un questionnaire sur leur utilisation d’un téléphone portable : 991 participants en utilisaient un alors que 1119 n’en utilisaient pas.

Les résultats montrent des différences importantes entre les deux groupes. Tout d’abord en terme de qualité de sperme : les utilisateurs d’un téléphone portable avaient un sperme comptant 68% de spermatozoïdes anormaux contre seulement 58% pour les non utilisateurs. Les utilisateurs d’un portables avaient également un niveau de testostérone plus élevé et une baisse de l’hormone lutéinisante par rapport aux non utilisateurs. Les deux autres hormones étaient comparables entre les deux groupes. En fait, selon les scientifiques, les ondes électromagnétiques émises par les portables auraient la capacité d’accroitre le nombre de cellules testiculaires sécrétrices de testostérone et dans le même temps réduiraient l’hormone lutéinisante (LH). Normalement, la LH stimule la production de testostérone par des cellules testiculaires. La testostérone va ensuite, par l’intermédiaire des cellules Sertoli réguler la spermatogenèse. La testostérone va également avoir un effet de rétrocontrôle négatif sur  la sécrétion hypophysaire de la LH. Les ondes électromagnétiques bloqueraient la conversion de la testostérone circulante en sa forme active capable des stimuler la production de sperme et d’assurer la fertilité.

De nouvelles recherchent sont donc réclamées par les scientifiques pour mieux appréhender les conséquences des ondes électromagnétiques des téléphones portables sur la fertilité.

Source

Impact of cell phone use on men’s semen parameters
T. Gutschi, B. Mohamad Al-Ali, R. Shamloul, K. Pummer, H. Trummer
Andrologia, 2011

Crédit Photo Creative Commons by daryl_mitchell

Articles sur le même sujet