mardi 27 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Première mondiale : un homme paraplégique remarche

Un homme paraplégique de 23 ans a retrouvé l’usage partiel de ses jambes grâce à la mise d’un système implanté de stimulations électriques. Cette première mondiale a été réalisée aux Etats-Unis par des équipe de l’UCLA et de l’université de Louisville aidées par un financement de la fondation du NIH et de la fondation Christopher and Dana Reeve.

Des études menées chez des animaux rendus paraplégiques avait montré que des périodes répétées de stimulation électriques de la moelle épinière, associées  à un réentrainement, permettaient aux animaux de recrouver un contrôle partiel de leur mouvements. Les scientifiques américains ont émis l’hypothèse que des stimulations répétées de la moelle épinière pourraient moduler un circuit nerveux sensoriel capable de générer les impulsions nécessaires à se tenir debout et à faire des pas.

Rob Summers, un américian de 23 ans vivant à Los Angeles et qui avait perdu l’usage des ses jambes il y a 5 ans après avoir été percuté par un véhicule qui avait pris la fuite, pensait ne jamais remarcher.  Sa moelle épinière avait été endommagée. Depuis cet accident, il avait perdu toute capacité de mouvement en dessous de L1 mais conservait quelques sensations au toucher.

Après 170 phases d’entrainement locomoteurs dispensés sur 26 mois, en décembre 2009, 16 électrodes lui ont été implantées chirurgicalement au niveau de la moelle sur les segments L1-S1, afin de débuter les stimulations électriques. Ces stimulations se sont déroulées pendant des cessions d’une durée de 250 minutes. Différentes combinaisons de stimulations ont été réalisées afin de comprendre celles permettant au patient de se lever et de marcher.

Les petites stimulations électriques court-circuitent le cerveau et informent la moelle des mouvements à déclencher. Une petite unité pouvant générer de l’électricité a été placée dans sa hanche. Rob est capable dorénavant de se lever sans aucune aide, de faire des pas (avec un harnais de sécurité), de bouger les orteils, les chevillés, les genoux et les hanches sur commande.

“J’étais incapable de bouger un orteil  depuis des années et après le troisième jour, j’étais capable de me mettre debout, c’est un sentiment incroyable” explique Rob Summers. Ce traitement révolutionnaire était développé depuis près de 30 ans par les experts de la fondation de l’acteur Christopher Reeve, plus connu sous le nom de Superman, qui souffrit de tétraplégie après une chute de cheval en 1995.

Cette première publication de ces travaux dans la revue anglaise The Lancet, démontre qu’il existe dorénavant une approche clinique viable permettant  une réhabilitation après une paralysie sévère. D’ailleurs un second patient va prochainement débuter son traitement et 5 autres ont été identifiés. Environ 10 à 15% des blessés de la moelle pourraient bénéficier de cette technique.

Source

Effect of epidural stimulation of the lumbosacral spinal cord on voluntary movement, standing, and assisted stepping after motor complete paraplegia: a case study
Susan Harkema , Yury Gerasimenko  Jonathan Hodes , Joel Burdick, Claudia Angeli,Yangsheng Chen , Christie Ferreira , Andrea Willhite, Enrico Rejc, PRobert G Grossman, V Reggie Edgerton
The Lancet, Early Online Publication, 20 May 2011

 

 

Articles sur le même sujet