samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

La Russie voudrait limiter le droit à l’avortement pour accroitre sa population

Un projet de loi a été déposée au parlement Russe afin de restreindre très fortement l’accès à l’avortement dans le but de lutter contre la dépopulation à laquelle fait face la Russie.

Ce retour en arrière, orchestré par l’église orthodoxe de Russie, propose de modifier la législation du service publique afin qu’il cesse de pratiquer des avortements, obligeant celles qui en auraient la nécessité de recourir aux services payant des cliniques privées.

Cette proposition de loi restreint également la publicité pour l’avortement aux journaux spécialisés et donne le droit à tout médecin de refuser de pratiquer un avortement. Une clause stipule également qu’une femme mariée devra obtenir le consentement de son mari pour avoir accès à l’avortement, et qu’une mineure devra obtenir l’assentiment de ses parents.

“Cette loi a la volonté de créer les conditions pour qu’une femme enceinte opte pour la vie” explique Yelena Mizulina, directrice du comité de la famille, des femmes et des enfants au parlement rRusse. Elle soutient que cette loi est une question de survie nationale ; “Personne ne devrait être surpris que la population Russe se meurt, ce n’est pas seulement un problème de femmes qui ne font plus d’enfant, c’est surtout le fait que nombre de femmes avortent en avalant simplement une pilule achetée dans une pharmacie”.

Actuellement la législation Russe permet aux femmes de pratiquer un avortement jusqu’à la 12 ème semaine, jusqu’à la 22 ème semaine “pour raisons sociales” et d’avorter à n’importe quel moment de la grossesse pour raison médicale. Selon le gouvernement Russe, 1,5 millions d’avortements sont pratiqués chaque année en Russie, faisant de la Russie, le pays où ont lieu le plus grand nombre d’avortements par nombre d’habitants au monde.

Toutefois, les chiffres réels seraient bien plus élevés, dépasant largement le onmbre de naissances, ce qui exlique que la poulation Russe se soit réduite de 2,2 millions d’âmes sur les 8 dernières années atteignant actuellement 143 millions d’habitants, contre 148,5 millions en 1995. L’alcool et l’abus de médicaments est également en cause entrainant la mort d’un grand nombre d’homme russe avant 50 ans.

Le Kremlin a prévu de dépenser 38 milliard d’euros pour accroitre la natalité. Vladimir Poutin, le premier ministre Russe a fait revivre l’ancienne tradition soviétique d’offrir des médailles aux femmes ayant deux enfants ou plus et en 2007, il a fait voter un prime financière de 9000 euros au deuxième enfant, une somme importante dans un pays où le revenu mensuel est de 570 euros.

Source

Russia propose strict limits on abortions to boost population
Andrew Osborn
BMJ 2011; 342:d3103

CRédit Photo Creative Commons by Alaskan Dude

 

 

 

Articles sur le même sujet