samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Le nouveau virus H1N1 a muté et montre des signes de résistance aux médicaments antigrippaux

Le nouveau virus de la grippe H1N1, qui commence sa saison dans l’hémisphère sud, a muté et présente maintenant une capacité accrue de résistance aux médicaments antigrippaux, le Tamiflu et le Relenza, peu efficaces mais peut-être parfois utiles dans certains cas graves. Ainsi malgré une utilisation limitée, le virus H1N1 a déjà trouvé la parade grâce à une mutation d’une neuraminidase. Les chercheurs qui ont analysé ce nouveau virus H1N1 ont évalué que 30% des souches virales prélevées dans le nord de l’Australie, où l’automne a débuté, et plus de 10% des souches prélevées à singapour, avaient une sensibilité diminuée aux deux médicaments.

Selon une étude menée par des scientifiques de l’OMS et publiée dans la revue médicale Eurosurveillance, ce nouveau virus H1N1 devenu résistant a également été retrouvé dans d’autres parties de l’Asie-Pacifique. Ce nouveau virus contient une mutation de la neuraminidase S247N. Cette mutation qui avait été repérée dans des virus de la grippe aviaire H5N1, n’avait jamais été détecté jusqu’alors sur les virus H1N1. Cette mutation, si elle est combinée avec la mutation H275Y retrouvée chez des patients traités par Oseltamivir, entraine une très forte résistance à ce médicament.

Source

INCREASED DETECTION IN AUSTRALIA AND SINGAPORE OF A NOVEL INFLUENZA A(H1N1)2009 VARIANT WITH REDUCED OSELTAMIVIR AND ZANAMIVIR SENSITIVITY DUE TO A S247N NEURAMINIDASE MUTATION
A C Hurt , R T Lee, S K Leang, L Cui, Y M Deng, S P Phuah, N Caldwell, K Freeman, N Komadina, D Smith, D Speers, A Kelso, R T Lin, S Maurer-Stroh, I G Barr
Eurosurveillance, Volume 16, Issue 23, 09 June 2011

 

Articles sur le même sujet