Jeudi 28 août 2014

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Newsletter

ChargementChargement


Consommer de l’huile d’olive réduit le risque d’accident vasculaire cérébral

Une équipe de L’INSERM du département d’Epidémiologie de la Nutrition et des Comportements Alimentaires de l’université de Bordeaux publie dans la revue Américaine Neurology, une étude  montrant l’association entre consommation d’huile d’olive et réduction du risque d’accident vasculaire cérébral.

En fait les scientifiques ont suivi la consommation d’huile d’olive mais aussi de son principal constituant au niveau du sang des participants, l’acide oléique. L’acide oléique constitue 55% à 80% de l’huile d’olive. Les participants, des personnes âgées, sont ceux de l’étude dite “Etude des trois cités“, puisqu’ils ont tous été sélectionnés dans les villes de Bordeaux, Dijon et Montpellier. Plus de 80 publications ont déjà été réalisées grâce à ces travaux scientifiques dirigés par des unités INSERM sur des sujets fondamentaux.

Les patients sélectionnés dans cette étude n’avaient aucun antécédent d’accident vasculaire cérébral. 7 625 participants ont été suivis sur leur consommation d’huile d’olive, et 1 245 sur le taux plasmatique d’acide oléique. La durée de suivi a été de plus de 5 années.

Sur la période de suivi, 148 accidents vasculaires cérébraux ont été diagnostiqués au sein de la population suivie pour sa consommation d’huile d’olive (n=7625). Après ajustement pour les données nutrionnelles, l’indice de masse corporelle et les facteurs de risques d’accident vasculaire cérébral, les scientifiques détermine une réduction du risque d’accident vasculaire cérébral de 41% chez les consommateurs d’huile d’olive en comparaison aux non consommateurs.

Dans le second groupe suivi sur son taux plasmatique d’acide oléique, 27 accidents vasculaires cérébraux sont survenus. Les participants ayant le taux d’acide oléique plasmatique le plus élevé bénéficiaient d’une réduction du risque d’accident vasculaire cérébral de 73% par rapport à ceux dont ce taux était le plus faible (après ajustement pour les variables.

Ces résultats suggèrent des propriétés bénéfiques de l’huile d’olive et de son principal constituant, l’acide oléique dans la prévention des accidents vasculaires cérébraux. L’huile d’olive est un des constituant du régime méditerranéen qui a montré ses bénéfices sur la santé. L’acide oléique peut être retrouvé dans d’autres huiles mais à des concentrations plus faibles.

Source

Olive oil consumption, plasma oleic acid, and stroke incidence ; The Three-City Study
C. Samieri, C. Féart, C. Proust-Lima, E. Peuchant, C. Tzourio, C. Stapf, C. Berr, P. Barberger-Gateau
Neurology Published online before printJune 15, 2011

Pour en savoir plus sur l’étude des 3 cités, cliquez ici.

Crédit Photo Creative Commons by letorrivacation

 

Articles sur le même sujet