samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Quand la cocaïne est coupée avec un produit vétérinaire…

De nombreux cocaïnomanes ont subit de larges nécroses de la peau après avoir consommé une cocaïne coupée avec un produit vétérinaire le levamisole. Les dealers coupent fréquemment la cocaïne avec ce produit avant de la revendre; il s’agit  d’un antiseptique vétérinaire destiné à éliminer les helminthes, des vers intestinaux. En 2008, 30% de la cocaïne saisie par la police avait été coupée au levamisole, et ce chiffre est monté à 70% en 2009, montrant l’extension rapide du phénomène avec des conséquences majeures. Le New England Journal of Medicine rapporte cette semaine le cas d’un patient de 54 ans hospitalisé avec un rash cutané noirâtre, un purpura massif, touchant la face en masque et s’étendant sur les oreilles, le torse et les extrémités. La recherche de levamisole s’est révélée positive. Mais le traitement s’est révélé inefficace et l’ensemble de la peau touchée s’est nécrosée. Cet effet est provoqué par le levamisole. Ce patient a bénéficié de soins de chirurgie reconstructrice mais cela s’est compliqué d’infections.

Ce cas n’est pas isolé : la revue de dermatologie Journal of the American Academy of Dermatology, a rapporté au moins 8 autres cas similaires, 4 survenus à New York, 2 à Los Angeles et 2 à San Francisco.  Pourquoi trouve t-on du levamisole dans la cocaïne? Parce que cela est supposé en accroitre l’effet euphorisant. Ce produit vétérinaire a été détecté la première fois dans de la cocaïne en 2003. Il n’est pas cher et reconnu pour augmenter la sécrétion de dopamine au niveau cérébral, neurotransmetteur de la récompense et du plaisir : ajouter du levamisole est censé accroitre l’effet euphorisant de la cocaïne et allonger la durée de l’effet de la drogue.

“Nous avons déjà vu beaucoup de cas à Rochester” écrit le Dr Catherine Chung”, c’est pourquoi, il est important d’alerter les médecins de garde, et les médecins généralistes qui sont sur le pont tous les jours, il faut qu’ils connaissent ce diagnostic”.

Source

Toxic Effects of Levamisole in a Cocaine User
Trevor T. Muirhead, Melody J. Eide
N Engl J Med 2011; 364:e52 June 16, 2011

Characteristic purpura of the ears, vasculitis, and neutropenia–a potential public health epidemic associated with levamisole-adulterated cocaineCatherine Chung,Paul C. Tumeh,Ron Birnbaum, Belinda H. Tan, Linda Sharp,Erin McCoy, MaryGail Mercurio, Noah Craft
JAAD Accepted 21 August 2010. published online 09 June 2011. Corrected Proof

Crédit Photo NEJM


 

Articles sur le même sujet