lundi 26 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Evolution du diabète : 200 millions de malades en plus en 30 ans

Afin de mieux comprendre les effets du mode de vie et de l’alimentation, une équipe de scientifiques financé par l’OMS et la Fondation Bill et Melinda Gates a analysé lévolution des glycémie à jeun et du nombre de diabétiques à travers le monde,  chez les plus de 25 ans.
Il est clairement défini que l’apport de la “civilisation” conjointement à une alimentation riches en sucres et en graisses, favorisant un apport nutritionnel supérieur aux besoins, sont à la source des grandes épidémies de maladies non infectieuses de notre siècle, l’obésité et le diabète, avec son lot de maladies et de décès d’origine cardiovasculaires.
Les données de 2,7 millions de personnes à travers 199 pays et territoires ont été analysés.
Le taux de sucres dans le sang de la population humaine augmente

En 2008, la glycémie à jeun, le taux de sucre retrouvé dans le sang après une nuit sans avoir mangé, était mesuré à 5·50 mmol/L pour les hommes et 5·42 mmol/L pour les femmes, soit une augmentation de 0·07 mmol/L et 0·09 mmol/L par décade, pour les hommes et les femmes respectivement.
La prévalence de la maladie diabétique était de 9,8% chez les hommes et 9,2% chez les femmes en 2008 contre 8,3% et 7,5% en 1980. Ainsi le nombre de diabétiques a cru de 153 à 347 millions d’individus en 30 années soit une augmentation de près de 200 millions de malades supplémentaires sur la période.
Les peuples océaniens sont les plus touchés, et par l’augmentation de la glycémie à jeun et par l’augmentation du nombre de diabétique, un reflet de la profonde mutation de leur mode de vie dans le sdernières décennies. : plus de 15% de la population est diabétique sur ce continent. Viennent ensuite l’Asie du Sud Est, l’Amérique Centrale, les Caraïbes, l’Asie Centrale, l’Afrique du Nord et le Moyen Orient.
Parmi les pays les plus riches, l’Europe de l’ouest a la plus faible augmentation de la glycémie à jeun et les Etats-Unis la plus élevée.

Source

National, regional, and global trends in fasting plasma glucose and diabetes prevalence since 1980: systematic analysis of health examination surveys and epidemiological studies with 370 country-years and 2·7 million participants

Goodarz Danaei, Mariel M Finucane, Yuan Lu, Gitanjali M Singh, Melanie J Cowan, Christopher J Paciorek, John K Lin, Farshad Farzadfar, Young-Ho Khang, Gretchen A Stevens, Mayuree Rao, Mohammed K Ali, Leanne M Riley, Carolyn A Robinson, Majid Ezzati, on behalf of the Global Burden of Metabolic Risk Factors of Chronic Diseases Collaborating Group (Blood Glucose)
The Lancet, june 2011
Crédit Photo Creative Commons by permanently scatterbrained

 

Articles sur le même sujet