samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Recevoir des SMS d’encouragement double les chances d’arrêter de fumer

Le tabagisme est la cause de mortalité et de morbidité la plus facile à prévenir, il suffit d’arrêter de fumer. Pourtant, si une majorité de fumeurs déclarent vouloir arrêter de fumer, la majorité n’y arrive pas et une aide extérieure est souvent requise. Le téléphone portable pourrait apporter cet aide au sevrage tabagique, par exemple par l’intérmédiaire de SMS. Des scientifiques anglo-saxons ont tenter l’expérience et ont lancé l’étude TXT2STOP.

Après avoir fait la promotion de leur idée aussi bien à la radio, que dans les pharmacies, près de 5800 personnes souhaitant arrêter de fumer ont accepté de tenter l’expérience.

Tous les participants étaient libres de participer en plus de leur participation à cette étude, à n’importe quelle technique d’arrêt du tabac, et se voyaien offrir les services du soutien téléphonique  à l’arrêt du tabac mis en place en angleterre par le NHS, le service QUIT.

La moitié des 5800 participants a été incluse dans le versant opérationnel de l’étude TXT2STOP (2915 participants) et l‘autre moitié dans le groupe contrôle (2881 participants).

Ils recevaient tous 5 SMS par jour pendant les 5 premières semaines puis 3 SMS par semaine pendant les 26 semaines restantes.

Les participants au groupe opérationnel, recevaient des messages de motivation et d’aide au changement des habitudes tabagique. Les messages encourageait les participants à persévérer dans leur abstinence tabagique, et mettaient en avant les bénéfices de l’arrêt du tabac, ils demandaient encore aux participants de se séparer de tout ce qui pouvait évoquer le tabac, briquet, cendriers ainsi que d’éviter les endroits où ils avaient auparavant l’habitude de se rendre pour fumer. Les messages évoquaient également l’intérêt de la ligne téléphonique QUIT ou des substituts nicotiniques.

Les participant au groupe contrôle recevaient des messages simples sans implication :
« Merci d’avoir pris part à l’étude ! sans vous, l’étude n’aurait jamais existé ».

Est-ce que 186 textos aident à arrêter de fumer ?

L’objectif était bien-sûr l’arrêt du tabac confirmé par un test biologique à 6 mois. Au bout de 6 mois, le taux de réussite de l’arrêt du tabac dans le groupe contrôle qui ne bénéficiait pas des SMS de suivi et d’encouragement mais pouvait bénéficier de tous les autres types d’aide à l’arrêt du tabac était de 4,9%. La moitié des participants de chaque groupe a d’ailleurs recours à des aides pour arrêter de fumer autres que ceux proposé dans l’étude. Ce résultat obtenu par le groupe contrôle confirme le grande difficulté de se séparer du tabac puisque seulement 5% de gens suffisamment motivés pour participer à une étude clinique ont réussi à suspendre leur tabagisme pendant au moins 6 mois.

Une bonne nouvelle cependant puisque le taux d’arrêt du tabac dans le groupe opérationnel, recevant les SMS de motivation était doublé, atteignant 10,4% à 6 mois. L’aide à l’arrêt du tabac soutenu par une campagne de SMS appropriés est donc deux fois plus efficace. En plus ce dispositif pourrait très facilement être diffusé au niveau national  voir international. Le coût en reste par ailleurs réduit.

Source

Smoking cessation support delivered via mobile phone text messaging(txt2stop): a single-blind, randomised trial
Caroline Free, Rosemary Knight, Steven Robertson, Robyn Whittaker, Phil Edwards, Weiwei Zhou, Anthony Rodgers, John Cairns,  Michael G Kenward, Ian Roberts
The Lancet, Volume 378, Issue 9785, Pages 49 – 55, 2 July 2011

Crédit Photo Creative Commons by Minchioletta

Articles sur le même sujet