dimanche 4 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

L’EMEA limite sévèrement l’utilisation du Pandemrix chez les moins de 20 ans : le risque de narcolepsie est bien démultiplié

A la suite de nombreux cas de narcolepsie survenus en Suède et en Finlande mais également en France, L’EMEA, l’agence du médicament Européenne avait lancé une enquête dont les conclusions ont été rendu public le 21 juillet 2011. L’agence restreint sévèrement l’utilisation du vaccin contre la grippe H1N1 chez les jeunes de moins de 20 ans, justement les plus touchés par le risque de narcolepsie. Son utilisation pourrait être autorisée uniquement en cas d’absence d’autre vaccin et de nécessité absolue de vaccination contre la grippe H1N1.

Il a fallut de nombreux mois pour aboutir à cette décision puisque les premiers cas ont été recencés lors de la vaccination anti H1N1 de 2009. Les données analysées provenaient d’études épidémiologiques menées en Finlande et en suède, d’étude de surveillance post vaccinales menées dans différents pays de l’union européenne, ainsi que d’une étude dont seuls les résultats menés dans 8 états membres dont seuls les résultats préliminaires étaient connus.

Les premières études épidémiologiques en provenance de Finlande et de Suède montrent un risque multiplié par 6 à 13 de narcolepsie chez les enfants vaccinés par Pandemrix en comparaison aux enfants non vaccinés, soit entre 3 à 7 enfants devenant narcoleptiques pour chaque 100 000 enfant vaccinés.

La décision du CHMP (Committee for Medicinal Products for Human Use), le comité pour les médicaments à usage humain, de maintenir une balance bénéfice/risque positive pour le Pandemrix est difficilement compréhensible : la grippe H1N1 n’a jamais montré aucun caractère de gravité depuis 2009, au contraire, et d’autres vaccins existent ne provoquant pas cet effet secondaire. Cette décision entraine la poursuite d’études cliniques et donc de vaccinations d’enfants dont l’intérêt est difficile à distinguer. Quels sont les parents qui accepteraient ce risque une fois clairement informés?

Source

European Medicines Agency recommends restricting use of Pandemrix
21/07/2011

Crédit Photo Creative Commons by Sanofi Pasteur

Articles sur le même sujet