mercredi 28 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Les produits vendus en outre-mer sont plus sucrés qu’en métropole

Les enfants vivant en outre-mer sont bien plus touchés par l’obésité qu’en métropole. Un des facteurs pouvant favoriser cette obésité est la teneur en sucre des produits consommés comme les sodas. Curieusement, pour un même produit industrialisé, la teneur en sucre sera supérieur dans ceux vendus en outre-mer qu’en métropole. Cette anomalie qui n’est pas expliquée par les industriels a été constatée par exemple pour les yahourts et les sodas.

Le problème est tellement important que le député guadeloupéen Victorin Lurel va soumettre un projet de loi pour faire changer cette situation ;  “l’obésité est en forte augmentation dans les régions d’outre-mer” écrit-il sur son blog; “Ainsi, 14 % des enfants Guadeloupéens de 5 à 14 ans souffrent de surpoids (31,7 % des adultes), tandis que 8,9 % des enfants et 23 % des adultes guadeloupéens souffrent d’obésité. Dans l’Hexagone, l’obésité bien qu’en augmentation ne concerne pourtant que 16% des adultes. Or il se trouve que des comparatifs réalisés en Guadeloupe montrent qu’un yaourt de type et de marque identiques contient 15,8 grammes de glucides en France Hexagonale, contre 20 grammes en Guadeloupe. Un autre contient 17,3 grammes de glucides en France Hexagonale, contre 23 grammes en Guadeloupe. Ces différences font qu’un enfant guadeloupéen qui consomme un yaourt par jour contenant 4 grammes de sucre supplémentaires en moyenne par rapport à un enfant de l’Hexagone, absorbe 16 Kcalories par jour de plus, ce qui sur un an conduit à une prise de poids supplémentaire pouvant aller jusqu’à 1 kilogramme, soit 10 kilos en 10 ans”.

Le projet de loi que veut soumettre Victorin Lurel vise à interdire aux industriels de l’agroalimentaire de distribuer des produits dont la concentration en sucre est supérieure à celle du même produit de même marque vendu en France hexagonale.

En visite en Guadeloupe, où il a entre autre promit un nouvel hôpital flambant neuf d’une coût de 600 millions d’euros pour Point-à-Pitre, Xavier Bertrand s’oppose à ce projet de loi. Selon lui, “il y a une façon plus rapide de  traiter” ce problème qu’une loi” : “Je vais (…) mandater pendant l’été les directeurs des Agences Régionales de Santé ultra-marins de façon à ce qu’ils engagent avec les fabricants dès la rentrée des discussions pour baisser la teneur en sucre des produits, pour qu’elle soit la même qu’en métropole, mais ces discussions n’ont pas vocation à s’éterniser”. C’est pourtant parce qu’elles s’éternisent que le député Victorin Lurel a menacé les industriels d’une loi. Les habitants d’outre-mer resteront attentifs.

Source

Une proposition de loi pour mieux lutter contre l’obésité et les pathologies cardio-vasculaires
Victorin Lurel

L’obésité ultramarine en question

CRédit Photo Creative Commons by Fabien Dehopré

 

Articles sur le même sujet