mardi 27 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Espérance de vie : la télévision aussi nocive que le tabac

Passer six heures par jour assis devant la télévision réduit la durée de vie de 5 ans, indique une étude publiée dans la revue scientifique the British Journal of Sports MedicineL’impact négatif de la télévision sur la santé le disputerait donc aux pires facteurs de risque  combattus par la médecine traditionnelle tels que le tabac, ou le manque d’exercice physique.

La  sédentarité, qui est à distinguer de l’absence d’exercice physique, s’associe à un taux de mortalité plus élevé, lié en particulier à une augmentation du risque d’accidents vasculaires cérébraux et d’infarctus du coeur. Toutefois l’impact du temps passé devant la télévision, qui est une activité sédentaire parmi d’autres, n’avait pas encore été corrélé précisément à des annés de vie perdues.

Les scientifiques australiens qui ont mené l’étude ont utilisé les données de l’étude AusDiab qui avait analysé sur le long terme l’impact du diabète, de l’obésité et du mode de vie sur la mortalité. L’étude AusDiab avait débuté en 2000 et inclus 11 000 participants de 25 ans et plus.

En 2008, les adultes australiens de plus de 25 ans ont consommé presque 10 milliards d’heures de télévision. Les analyses de ces données ont permis de reconstruire la corrélation entre temps passé face à une télévision et la durée de vie. Les estimations démontrent que 6 heures par jour passées face à la télévision réduit l’espérance de vie de 5 années par rapport au même adulte qui ne regarde pas la télévision. Ainsi chaque heure passée face à l’écran réduit la durée de vie de 22 minutes.

En cela la télévision est aussi nocive que le tabac. Les études menées sur la réduction d’espérance de vie liée au tabagisme ont effectivement montré qu’un fumeur de plus de 50 ans perd 4 années de vie en continuant à fumer. On estime qu’une cigarette coûte 11 minutes de vie c’est à dire une demi-heure de télévision.

Cette démonstration “suggère qu’une perte conséquente d’espérance de vie est associée à la télévision” écrivent les auteurs”, ajoutant que ces données évaluées chez les Australiens, sont valables chez tous les habitants des autres pays industrialisés soumis au même mode de vie.

Ils concluent que regarder la télévision est dorénavant un problème de santé publique, tout à fait comparable en conséquences aux autres facteurs de risque comportementaux déjà bien identifiés tels que l’inactivité physique, l’obésité, ou le tabagisme.

Source

Television viewing time and reduced life expectancy: a life table analysis
J Lennert Veerman, Genevieve N Healy, Linda J Cobiac, Theo Vos, Elisabeth A H Winkler, Neville Owen, David W Dunstan
Br J Sports Med, 15 August 2011

Crédit Photo Creative Commons by ElAlispruz

Articles sur le même sujet